Covid-19 : près de 1000 classes fermées dans l’académie de Lyon, le nombre de cas chez les élèves explose

Covid-19 : près de 1000 classes fermées dans l’académie de Lyon, le nombre de cas chez les élèves explose
Photo d'illustration - LyonMag

La crise épidémique s’aggrave dans l’académie de Lyon.

Cette semaine, ce sont 837 classes qui ont été obligées de fermer à cause du Covid-19. Et ce, alors même qu’une classe du primaire ne ferme plus depuis fin novembre après le signalement d’un cas positif parmi les élèves. Signe que la tension se fait plus forte, il n’y avait "que" 148 fermetures de classe la semaine dernière.

Dans le détail, c’est le Rhône qui en compte le plus avec 483 classes concernées. La Loire suit avec 203 classes et l’Ain avec 151.

Les cas de Covid-19 confirmés chez les élèves explosent également. Ce sont 18 647 cas qui ont été recensés, soit près de 3% du total des élèves de l’académie de Lyon. La semaine dernière, ils n’étaient que 1686.

Le personnel enseignant est également touché avec 2296 cas contre 158 vendredi dernier.

Enfin, une seule école a été obligée de fermer intégralement dans l’académie, public et privé confondus, mais elle se trouve dans l’Ain.

Pour rappel, depuis ce vendredi, le protocole annoncé par le ministère de l'Education nationale est le suivant :

- Les élèves identifiés comme cas contact à la suite de l’apparition d’un cas confirmé dans une classe peuvent poursuivre la journée ou la demi-journée de classe dans l’attente que leurs responsables légaux puissent venir les chercher aux heures habituelles de fin des cours.

- Les élèves cas contact de moins de 12 ans ainsi que les élèves de plus de 12 ans bénéficiant d’un schéma vaccinal complet se verront remettre gratuitement 3 autotests en pharmacie et n’auront plus à réaliser obligatoirement un test antigénique ou un test PCR.

- Les responsables légaux des élèves devront produire lors du retour en classe des enfants cas contact une attestation sur l’honneur unique de réalisation du premier autotest, du résultat négatif de ce dernier ainsi que de leur engagement à réaliser les autotests à J+2 et à J+4 et à ne pas envoyer leur enfant à l’école si le résultat de l’un de ces autotests est positif.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Et donc! le 15/01/2022 à 21:45

Les cas chez les élèves exploses wow tous aux abris alors.
La plupart sont asymptomatique les autres sont enrhumés bref sinon foutait un peu la paix au enfants au lieu de leur faire des test a tous va?
Ils portent déjà un masque toute la journée qu’on leurs foute un peu la paix

Signaler Répondre

avatar
Verenge le 15/01/2022 à 09:29

Utiliser la peur pour paralyser les populations, c'est la définition exacte du terrorisme.

Signaler Répondre

avatar
Lire le 15/01/2022 à 08:57
Léon Tine a écrit le 14/01/2022 à 21h39

Étonnant que les gens , en leur majorité , ne sortent pas tous dehors , pour virer ce gouvernement maudit , pour toujours ?
Les Mai 68 , ils sont où , les nouveaux ?

Ils sont au pouvoir et emmerdent les gens. Ils interdisent tout car il est interdit d'interdire.

On est tous porteurs de virus à longueur d'année, certains sont asymptomatiques, peu touchés, malades et gravement malades.

Certains ont une santé de fer, d'autres attrapent tout ce qui passe.
Et ce depuis toujours.
Si on se faisait tester pour la gastro, on sortirait tous avec des couches ?
On a basculé dans la folie et le totalitarisme.
Douce France cher pays de mon enfance...

Signaler Répondre

avatar
1986 le 15/01/2022 à 00:21

Tous ces enfants contaminés, malades, hospitalisés, sans compter tous les morts et en plus, ils contaminent les autres, j'ai entendu quelqu'un crier dans la rue : "mort aux enfants".

Signaler Répondre

avatar
Cubitus5 le 14/01/2022 à 22:03

Les tests ne détectent ils pas également le rhume ? La France est enrhumée en hiver !!! On se pourrit la vie pour rien!!!

Signaler Répondre

avatar
Léon Tine le 14/01/2022 à 21:39
Psycoco a écrit le 14/01/2022 à 21h30

C'est un peu comme de vouloir dépoussiérer son logement à l'aide d'un microscope : passionnant au début, mais rapidement assez fastidieux.

Étonnant que les gens , en leur majorité , ne sortent pas tous dehors , pour virer ce gouvernement maudit , pour toujours ?
Les Mai 68 , ils sont où , les nouveaux ?

Signaler Répondre

avatar
Psycoco le 14/01/2022 à 21:30

C'est un peu comme de vouloir dépoussiérer son logement à l'aide d'un microscope : passionnant au début, mais rapidement assez fastidieux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.