Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

France Télécom : “le suicide est une maladie épidémique”

Patrick Lemoine, psychiatre à la clinique Lyon-Lumière de Meyzieu, nous éclaire sur les pathologies du travail, à l'heure ou France Télécom entame son enquête auprès de ses salariés.

C'es déjà 9000 des 102 000 employés du groupe qui ont répondu au questionnaire réalisé par un cabinet d'audit indépendant. Ils auront jusqu'au 16 novembre pour y répondre de manière anonyme s'ils le souhaitent…  A Lyon, les salariés ont de nouveau manifesté jeudi et vendredi dernier et appellent de nouveau à se rassembler devant le la direction régionale du cours Gambetta ce mardi à partir de 11h30.

Lyon Mag : Comment expliquer une telle vague de suicides dans une seule entreprise, quel est l'aspect psychologique qui mène à cet extrême?
Patrick Lemoine :
Il faut bien comprendre que le suicide est une maladie épidémique. Très souvent un suicide appelle un autre suicide. Il y a eu un certain nombre de précédents dans le passé. On sait, par exemple, qu'au Japon, de manière culturelle, il y a régulièrement des vagues de suicide. Dans ces pays d'Orient, le suicide n'est pas quelque chose de honteux mais au contraire d'extrêmement honorable. En France, le point de vue culturel, ethnique est différent. Mais j'ai souvent vu dans ma carrière, notamment dans les lycées, que quand un enfant fait une grosse bêtise, il y en a deux ou trois qui suivent derrière. D'où la nécessité pour les médias de ne pas valoriser à l'excès, de ne pas trop monter en épingle, du fait de ce risque épidémique.

Justement, comment fonctionne ce mécanisme là?
C'est toujours très difficile de généraliser un tel mécanisme. On parle d'épidémie, mais on sait très bien que chaque individu est unique, que chaque individu est singulier, que chacun a son histoire propre. On ne peut pas donner une explication qui vaille pour tous. Quand on en a marre de tout, qu'on est déprimé, que la vie n'a plus de goût, on cherche presque une raison à son suicide. La plupart du temps, quand on dit que l'on se suicide à cause de l'inspecteur des impôts, la belle mère, le conjoint, du métier, c'est qu'il y a un problème d'ensemble. Il y a très souvent une dépression à la base. La difficulté professionnelle, en l'occurrence, vient comme une espèce de goutte d'eau qui fait déborder le vase. Mais il faut bien comprendre que, généralement, se sont des personnes pour lesquelles le vase est déjà quand même bien rempli avant.

Est-ce que dans l'imaginaire de ces personnes fragiles, le passage à l'acte est un moyen de faire payer leur direction?
Une tentative de suicide, c'est la roulette russe. Soit je réussis mon suicide, auquel cas les « méchants » seront bien punis, en l'occurrence la direction. Soit je loupe mon suicide, et à ce moment là, ils seront bien obligés de changer. Donc, c'est presque toujours une hypothèse gagnante. Parce qu'une tentative de suicide qui atteint son but est une tentative de suicide qui fait que la famille, le milieu professionnel, les amis vont changer, vont enfin écouter la personne.

Au niveau de la direction, comment faire pour ralentir cette dynamique, quels sont les pistes envisagées?
Il serait déjà nécessaire que l'on arrête de faire cette comptabilité médiatique à outrance qui fait qu'on a parfois l'impression qu'on cherche à atteindre un record, ce qui est absolument tragique. Un suicide c'est énormément de larmes et de douleurs pour tous. Je pense qu'il faudrait déjà arrêter de tant faire cette comptabilité, de tant monter en épingle chaque cas qui est particulier, qui représente une histoire singulière. La deuxième chose, il me semble qu'il serait important d'organiser des réunions en petit groupe pour essayer de faire sortir la souffrance institutionnelle, professionnelle qui existe certainement. Pour France Télécom, ce n'est pas facile de passer d'un statut d'entreprise quasi-public au statut privé, avec toute la pression que cela représente. Il y a certainement des souffrances bureau par bureau, secteur par secteur. Ces souffrances devraient pouvoir sortir, peut être en dehors de la hiérarchie parce qu'il n'est pas facile de parler devant son chef. Faut-il des gens d'autres services ou des gens carrément extérieurs à l'entreprise qui viennent écouter? L'encadrement doit aussi apprendre à reconnaître les signaux d'alerte qui existent la plupart du temps, pour que des entretiens, une prise en charge se mettent en place auprès d'un généraliste ou d'un psychologue.

Pour en revenir au mécanisme du suicide, n'y a-t'il pas un sentiment d'appartenir à une fratrie morbide?
Tout à fait. Quand je parle d'épidémie suicidaire, l'exemple un peu « bateau» est celui des pilotes japonais à la fin de la guerre, tous devenus kamikazes, cette espèce d'effort de masse, avec l'idée de mourir pour une bonne cause. C'est ici très différent, mais on a le sentiment qu'on a trouvé ensemble un bouc émissaire, une raison à toute cette souffrance qui est professionnelle mais probablement pas uniquement, avec une compétition tragique dans cette douleur ou l'on va presque faire de la surenchère pour punir les chefs, pour punir la vie, pour punir les injustices.

Laurent Wauquiez évoquait un « manque d'empathie » de Didier Lombard lors de son passage à Lannion suite au 25e suicide d'un salarié, qu'en pensez-vous?
Je ne connais pas Didier Lombard donc j'ai un peu de mal à en juger. J'ai écouté un peu comme tout le monde le « timing » de son intervention sur le dernier lieu de suicide. Alors effectivement, on dit qu'il est passé sans dire bonjour, sans s'arrêter, qu'il est allé immédiatement en conférence de presse, et qu'il n'a pas trouvé le temps d'aller dans les ateliers. Si j'étais un pro de la communication je dirai que ce sont de graves erreurs. Mais puisque je suis psychiatre, je dirai que c'est quand même beaucoup plus grave de ne pas avoir le reflexe humain, presque fraternel, d'aller voir tous ces gens qui sont dans le deuil... Si cette anecdote est vraie, alors le ministre a raison.

Comment ressentez-vous les salariés en général? Y a-t'il un problème de fond sur la détérioration des conditions de travail qui peut mener à des problèmes d'ordre psychologique?
Je travaille dans une clinique psychiatrique où l’on reçoit de très nombreux problèmes de « burn-out »(1), de surmenage professionnel, de harcèlement professionnel. Je n'ai pas le sentiment qu'il y ait eu vraiment un changement, que les méthodes soient pires aujourd'hui qu'avant. Je dirais même que les salariés sont plus protégés aujourd'hui qu'autrefois. Nous ne sommes plus à l'époque de Balzac, Zola, Victor Hugo ou Eugène Sue. Il y a quand même un certain nombre de protections, de pare-feux qui existent. Les
tribunaux des prud'hommes existent. Je ne crois pas que le problème soit tellement là. Les 35 heures, les RTT existent donc on ne peut pas dire non plus que la pression du temps, de l'intensité du travail ait augmenté.  En revanche, ce qu'il existe, c'est une peur intense du chômage, de la perte d'emploi, de la faillite de l'entreprise. Chez les salariés, le risque est que l'angoisse monte énormément avec toutes les rumeurs que cela représente. Si c'est l'encadrement ou le patron qui a peur d'être mis en faillite, cela se traduit souvent p



Tags : suicide | france telecom | burnout | lemoine |

Commentaires 8

Déposé le 16/01/2010 à 19h32  
Par bof Citer

Honte à Frace Télécom...18 mois écoulés et presque trente sucideOui,honte à France Télécom et à ces dirigeants.Pauvre France...pauvre France...Courage à tous les salariés,à vos familles,ne baissez pas les bras!Mon pognon,j'irai le dépenser dans une entreprise concurrente.Si tout le monde agis ainsi,nous tiendrons les dirigeants de cette entreprise inhumaine,par les c...Vous devriez etres sanctionnés fermement pour vos méthodes de managment,honte à vous tous et déshonneur.Courage à toutes les familles qui ont perdu un etre cher.Ne baissez pas les bras,faites leurs payer les conséquences dramayiques de leurs actes.Légalement parlant,bien sur...

Déposé le 25/10/2009 à 19h40  
Par telecoms Citer

Le « mal-être » dans les telecoms doit il occulter les compteurs du « blog telecoms » ?. Lyon, le 26 octobre 2009 ? depuis le 21 septembre 2009 sur « le blog telecoms » http://telecoms.zeblog.com, les professionnels du secteur des telecoms expriment librement leur sentiment et leurs attentes dans un secteur en pleine mutation. Lorsque nous sommes confrontés à un problème au niveau mondial, qu'il s'agisse de conflit ou de catastrophe, nous avons pour habitude de situer son ampleur en évaluant les morts, les blessés et les disparus... la suite sur http://telecoms.zeblog.com/420674-le-mal-etre-dans-les-telecoms-doit-il-occulter-les-compteurs-du-blog-telecoms/

Déposé le 21/10/2009 à 13h47  
Par tagada Citer

@ françois je ne crois pas que le psy évoque le changement public/privé du point de vue quantitatif (charge de travail), mais du point de vue qualitatif (nature du travail). personnellement, je suis absolument désolé de ce qu'il se passe chez FT

Déposé le 20/10/2009 à 18h51  
Par françois Citer

C'est pas facile le passage du public au privé ce psy pense que l'on ne faisait rien avant. moi je ne crois pas que ce mec bosse comme moi,i car moi je n'ai pas de divan dans mon bureau.

Déposé le 20/10/2009 à 17h34  
Par laurent Citer

30ans de ft je suis brisé j'etais toujours en déplacement (averti au dernier moment ) ma femme en a eu marre elle est parti avec mon fils que vais je devenir!..

Déposé le 20/10/2009 à 17h31  
Par joelle Citer

le ministre dit qu'il est très mauvais humainement parlant il est a l'origine de 25 morts en 18 mois qu'attend t il pour le virer et le faire passer en justice pour homicide par imprudence

Déposé le 20/10/2009 à 17h29  
Par malin Citer

monsieur le directeur de FRANCE TELECOM je dois acheter un portable avec abonnement et bien j'irai chez vos concurrents, je ne veux pas cautionner des entreprises qui font suicider leurs employés

Déposé le 20/10/2009 à 17h25  
Par tintin Citer

france telecom nous donne que 30 minutes ( sur notre teù^s de travail ) pour répondre a ce long questionnaire encore du stress

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.