Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pas de tapis rouge pour le premier ministre Centrafricain

Faustin-Archange Touadera, le premier ministre de Centre-Afrique en déplacement dans la région pour le 9ème forum Eurafric, n’a pas pu rencontrer les représentants locaux et territoriaux. C’était pourtant la personnalité la plus importante du forum.

Le premier ministre de Centre-Afrique est parti comme il est venu. Soit, quasi-incognito. Arrivé en France un jour plus tôt pour rencontrer la communauté Centrafricaine à Vaulx-en-Velin, en marge du forum, le chef de gouvernement a été accueilli par Michel Forissier, maire de Meyzieu, ville comptant à peine plus de 30 000 âmes. Pourtant, le maire de Lyon, le président du département, le président de la région et le préfet étaient au courant de sa visite. Faustin-Archange Touadera figurait parmi les éminences présentes au forum Eurafric pour l’eau et l’énergie, qui s’est tenu à la Cité internationale du 27 au 30 octobre. De plus, c’est un client potentiel pour les entreprises locales spécialisées dans ces domaines.

Loin de vouloir créer la polémique, le premier ministre centrafricain a simplement déclaré que son pays a « un défi à relever, celui de l’approvisionnement en eau et en énergie. Le forum est l’occasion de tisser des relations et de développer des partenariats pour combler notre déficit en matières énergétiques. Nous proposons ainsi de nombreux projets. La région Rhône-Alpes est riche d’une diversité industrielle et agricole qui pourrait nous permettre de mettre en valeur nos terres arables non exploitées et de réduire nos coûts en électricité. Nous avons aussi des ressources naturelles à transformer. Pour cela, il faut de l’énergie ». Il n’est pas venu en touriste, alors pourquoi les autorités locales et territoriales l’ont-elles snobé ?

Le chef du gouvernement Centrafricain, accompagné d’une délégation de sept personnes dont le ministre des PME et le ministre délégué aux énergies et à l’hydraulique, souhaitait rencontrer Gérard Collomb. Mais le maire de Lyon, qui connait pourtant bien l’Afrique et le protocole d’usage, a prétexté avoir un certain nombre d’impératifs avant de décliner l’invitation. « A Ouagadougou, et dans la plupart des pays où il s’est rendu, il a été reçu comme un roi » précise une source proche du sénateur-maire. Par ailleurs, aucun service de sécurité n’a été déployé à l’aéroport Saint-Exupéry, à l’arrivée de la délégation Centrafricaine comme au départ.

Abdelwahid Djaballah



Tags : Afrique | centrafraique |

Commentaires 4

Déposé le 10/11/2009 à 13h10  
Par Edgar Citer

Ce manque de respect pour l'Afrique est une honte. Comment peut-on encore soutenir des individus indignes de leur fonction, comme Gérard Collomb ? Heureusement, Michel FORISSIER (une fois de plus) a sauvé l'honneur de notre pays.

Déposé le 02/11/2009 à 13h50  
Par Abdelwahid Djaballah Citer

L'auteur de cet article est Français d'origine Algérienne

Déposé le 01/11/2009 à 13h12  
Par le centrafricain Citer

le premier ministre est venu juste prendre part a un seminaire et repartir chez lui .qu'est ce qu'il doit gagner s'il serait recu par les hautes autorites francaises .ce n'est pas ca qui va ameliorer le quotien des centrafricains ,l'auteur de ce t article c'est un tchadien ,qu'est ce qu'il va gagner pour avoir ecrit un tel article .il n'a qu 'a s'interesser a son pays le tchad .merci

Déposé le 01/11/2009 à 07h02  
Par toto Citer

C'est ce que meritent des voleurs. ils viennent faire l'aumone et le maire socialiste de lyon a raison de ne pas rencontrer les 40 voleurs d'ali baba. certains pseudo ministre pompiste il y a encore tres peu de temps dans la region pensaient etre recu comme l'enfant prodige qui aurait réussi. Honte a cette troupe de farfelus

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.