MGEN : légères avancées après la grève

MGEN : légères avancées après la grève

La direction du centre d’appel lyonnais de la MGEN a mis en place un groupe de travail afin de trouver, avec les syndicats, des solutions aux conditions de travail des télé-conseillers. La grève est levée, dans l’attente d’avancées significatives.

Toute vérité est bonne à dire. Suite au mouvement de grève national, mercredi 25 novembre, et à notre article, un premier groupe de travail s’est réuni la semaine passée. A la même table, direction et syndicats ont tenté de trouver un accord. Les représentants des télé-conseillers ont obtenu une heure de formation interne obligatoire à partir de janvier ainsi qu’un peu plus de temps entre chaque appel. Le « warp up » (1) initial de 20 secondes est passé à 60 secondes. « Des miettes » selon une salariée, mais il s’agit d’un point de départ. « Les négociations se font à l’échelle nationale et ne concernent pas uniquement Lyon. Il y a eu beaucoup de recrutements ces derniers temps, et nous voulons dorénavant améliorer les conditions de travail et donner une plus grande place à la formation. De plus, nous sommes très sensibles à la question des risques psycho-sociaux. Nous entamerons donc des négociations sur la santé au travail » explique Philippe Gerbet, le directeur des ressources humaines de la MGEN. Les revendications liées aux salaires, aux conditions et au réajustement du travail seront débattues tout début janvier. Une inquiétude demeure cependant : les élections syndicales auront lieu entre janvier et mars. Cela risquerait de retarder les négociations. Affaire à suivre.

(1)    Temps de pause entre chaque appel

Abdelwahid Djaballah


Lien article : http://www.lyonmag.com/article/12902/souffrance-au-travail-les-centres-d-appels-de-la-mgen-en-greve

Tags :

MGEN

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Sylvie le 17/12/2009 à 23:24

A bientot Bisous

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.