Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Franc-Maçonnerie : la Grande Loge de France en quinze questions

Forte de 33 000 membres, dont 900 à Lyon, et troisième obédience maçonnique, la Grande Loge de France (GLDF) a ouvert samedi sa dix-neuvième loge entre Saône et Rhône. A cette occasion, Lyon Mag a pu interroger Alain-Noël Dubart, Grand Maître de l’ordre depuis Juin 2009.  Rôle, pouvoir réel, initiation, fraternité, relations avec l’Eglise, quel est le dessein poursuivi pas cette collectivité qui suscite toutes les interrogations? Voyage au pays des «Frères».

Lyon Mag : Qu’est-ce que la GLDF ?
Alain-Noël Dubart :
Il s’agit d’une obédience (1) maçonnique, au même titre que les Grand Orient de France (GODF), ou que la Grande Loge Féminine de France (GLFF). La Grande Loge de France est un ordre initiatique et traditionnel fondé sur la fraternité de ses membres. C’est un ordre qui vit selon un rite, comme un ordre monastique, dans le fonctionnement, mais pas dans la réflexion. Il s’agit du Rite Ecossais Ancien et Accepté (2). Toutes les loges (3) de la Grande Loge de France travaillent au même rite.

Qu’est-ce qu’un ordre initiatique ?

Initiatique vient du latin initium, qui signifie «commencer». Il propose d’entreprendre une démarche de connaissance de soi-même, de connaissance des autres hommes ou des autres femmes, a travers l’initiation aux préceptes maçonniques. Il s’agit de se construire soi-même, à travers sa propre réflexion, et de trouver un sens  a son existence. La GLDF propose donc une méthode : le dialogue avec soi-même et ensuite avec les autres. Chacun peut trouver sa propre réponse. C’est en cela que c’est une méthode initiatique.

Pourquoi le terme «maçon» ?

La démarche maçonnique vise à transformer une pierre brute en pierre taillée. La pierre brute correspond à tout homme, qui a envie de réfléchir et de participer à la démarche maçonnique, à travers l’initiation que proposent les différentes obédiences.

Pourquoi les membres d’une loge maçonnique sont-ils des «frères» ?
Les franc-maçons considèrent que chaque être humain est un autre soi-même : même conscience, mêmes devoirs, mêmes obligations, mais également les mêmes droits que soi-même. Le «frère» n’est pas reconnu comme un alter ego («autre moi»), mais comme une conscience autonome d’elle même. La démarche initiatique vise à reconnaître l’autre dans toute son autonomie, mais aussi comme membre de sa propre famille. Pour les maçons, nous sommes tous les descendants de Noé, donc symboliquement tous «frères».

L’idéal de fraternité n’est-il pas un peu naïf ?

Bien entendu tous les hommes n’agissent pas comme des frères, et ne se considèrent pas comme faisant partie de la même famille. Le but de la maçonnerie est de faire en sorte que peut être un jour, ils se considéreront tous comme des véritables frères et qu’ils agiront en frères. La fondation est plus dans l’avenir, le but à réaliser, que dans le passé. Cela peut paraître un peu utopique, au sens étymologique du terme. Le latin u-topos désigne le lieu qui n’existe pas, mais qui peut être existera un jour. Pour le maçon, il est possible de créer un lieu ou l’on puisse se sentir tous égaux en droit, tous égaux en dignité, et tous égaux en proposition. L’essentiel est de travailler pour qu’éventuellement, un jour, un tel lieu existe.

La Franc-Maçonnerie est-elle une société secrète ou discrète ?
La Franc-Maçonnerie se revendique comme une société discrète. La GLDF a volontairement été plus en retrait que d’autres obédiences, jusqu’à ces dernières années. Le vrai secret demeure sur le fondement de l’initiation, sur la transformation possible du vécu psychologique, qui ne regarde que chaque maçon. Si un franc-maçon vient vous expliquer ce qui a été changé en lui par l’initiation maçonnique, c’est son seul problème. Ce n’est pas le problème de la loge ou de l’obédience d’expliciter en quoi la personnalité de quelqu’un a pu évoluer, a pu changer, tout simplement parce qu’il n’y a que cette personne qui peut savoir en quoi il a été changé.

La Franc-Maçonnerie est-elle un réservoir d’idée ou organe de lobbying ?
C’est tout à la fois cela et son contraire. Mais ce n’est jamais la loge, en tant que telle, qui fait du lobbying. Une loge ne peut pas avoir d’idées politiques sociales ou religieuses. C’est strictement impossible, sinon, elle s’écarte complètement du chemin du rite écossais. Mais les «frères» qui travaillent dans les loges sont impliqués dans la vie de la cité. Chaque «frère» est par contre incité, par le cheminement initiatique qui est le sien à s’intéresser à la vie de la cité. Tout simplement car le rite apprend qu’il faut continuer dehors la réflexion qui est menée à l’intérieur. Cela suppose que l’on s’investisse dans une vie associative, syndicale ou politique, ce qui est  quelque chose de tout à fait noble. A titre personnel, j’ai été douze ans conseiller municipal à Armentières, dans le Nord de la France. J’ai aussi fait du syndicalisme médical pendant une trentaine d’années

La Franc-Maçonnerie est-elle anti-cléricale ?

La GLDF a une vision très laïque de la société mais pas anti-cléricale. Le combat pour la laïcité a été mené à la fin du siècle précédent et a abouti à la loi de 1905. C’est un combat qui a été mené par la GLDF et la GODF. Ce combat a été mené conjointement par ces deux obédiences. A l’époque cela était un combat anti-clérical, car l’église voulait avoir le pouvoir spirituel sur les hommes, mais aussi le pouvoir temporel de l’éducation dans la cité. Ce combat là a été gagné, et l’école publique est là pour en faire foi. Lesfrancs-maçons sont intimement attachés à la laïcité républicaine.

La Franc-Maçonnerie est-elle élitiste ?

A priori, il n’y a pas de sélection possible à la base. Dans la pratique, il y a des biais de sélection qui existent, et le recrutement se fait essentiellement par cooptation. Et par cooptation, on recrute le plus souvent dans son milieu professionnel et social. La maçonnerie ayant été élitiste à certaines époques, nous recrutons essentiellement dans les professions libérales, dans les fonctionnaires, dans les patrons de PME... Nous recrutons moins dans le milieu des agriculteurs et des ouvriers. C’est un constat sociologique. Mais tout le monde peut demander son adhésion dans une loge maçonnique, il n’y a aucune raison de le refuser a priori.

Pourquoi les «Frères» de la Grande Loge de France prêtent-ils serment sur la Bible ?
Les «frères» de la Grande loge prêtent lors de leur initiation trois serments successifs. Le deuxième serment est prêté sur la Bible. Mais les «frères» ne sont pas encore reçus Francs-Maçons. Dans ce second serment, il est spécifiquement prévu, dans le rite Écossais Ancien et Accepté, que la Bible peut être remplacé par le livre de la religion du non-maçon qui se présente. S’il est musulman, il peut demander à prêter serment sur le Coran. S’il est Juif, on peut substituer à la Bible la Torah. S’il est athée, cela ne nous pose pas de problème dans la GLDF, nous lui demandons simplement de dire qu’il va prêter son serment sur la Bible. Il va se rattacher, par ce serment sur la Bible, à la tradition religieuse, au sens large, de la majorité de ses concitoyens. Même si une grande majorité de ses concitoyens ne sont plus pratiquants. Ce serment les rattache à la communauté au sens général. La Franc-Maçonnerie est la conjonction d’Athènes et de Jérusalem, de la rationalité de la philosophie grecque et de l’évolution de la pensée religieuse judéo-chrétienne. C’est l’histoire qui nous a fait comme ça. Mais nous ne sommes pas restés comme ça.

En quoi consiste le troisième serment ?
Ce troisième serment est toujours prêté sur la Bible. Mais on fait comprendre textuellement au non-maçon initié, que lorsqu’il vient d’être reçu franc-maçon, il n’a plus la Bible en face de lui, mais le «volume de la tradition». Quelque soit votre religion à ce moment là, vous prêtez serment sur le «volume de la tradition». Il faut parfois quelques années de pratique maçonnique pour bien comprendre que la Bible qui est ouverte à «l’autel des serments», dans une loge maçonnique, ne représente plus la parole du Dieu révélé, mais une tradition. Ce n’est plus la vérité de Dieu. La Franc-Maçonnerie ne se réclame pas d'une révélation spécifique ni d’une religion déterminée, elle rappelle seulement qu'en Occident, l'ensemble des révélations est né de la tradition biblique. Ce qui ne veut pas dire que pour le «frère» qui est chrétien, ce ne soit pas aussi la parole de Dieu, mais ça n’est plus uniquement la parole de Dieu.

Quels faits de sociétés interpellent les maçons aujourd’hui ?
Dans les loges maçonniques de la GLDF, il est strictement interdit de débattre de politique et de religion au sens profane du terme. Ce qui peut diviser les «frères» sur les questions politiques ou religieuses est banni. Par contre, il est tout à fait  possible de faire un exposé sur un sujet religieux ou politique. Simplement, si ce sujet est exposé dans une loge, en aucun cas il ne peut y avoir de vote pour ou contre l’exposé qui a été fait par ce «frère». Un «frère» peut très bien exposer pourquoi il est catholique pratiquant, on l’écoutera de façon respectueuse et intéressée, on lui posera des questions, mais il n’y aura jamais de vote pour dire si cela est bien ou mal. La seule règle en franc-maçonnerie est la liberté de penser. S’il n’y a pas la liberté de penser, nous ne sommes pas dans une loge maçonnique.
Nous avons, par exemple, été auditionnés sur la question de la burqa par la Commission André Gerin, avec le Grand Orient de France (GODF) et la Grande Loge Féminine de France (GLFF). Mais il n’y a pas de position officielle de la GLDF. On défend plutôt une manière d’aborder le problème.

Comment êtes-vous visibles pour vos concitoyens ?
Chaque loge organise régulièrement deux sortes d’évènements. De nombreuses loges invitent des conférenciers non-maçons à venir exposer un sujet, souvent de société, de philos



Tags : franc maconnerie | franc macon | loge | maconnique | franc-macon |

Commentaires 26

Déposé le 24/01/2014 à 23h09  
Par Electeur Citer

TINAJA a écrit le 27/04/2013 à 16h44

Ceux qui donnent leur opinion sur ce qu'ils ne connaissent pas feraient mieux de se taire. Je suis FM et maître d'une loge Chilienne et j'ai trouvé dans cette institution des gens cultivés et de bonne classe sociale. Les travaux réalisaient se traduises en développement de thèmes d'actualité. Ce n'est pas une secte comme prétendent certains, mais une institution iniciatique et phylosophique et où on ne parle absolument pas de politique ou de religion, laissant a chacun la liberté de pensée et d'action.

Donc il y a bien de mauvaises classes pour vous. Vous devez être un formidable humaniste.
Et si vous retourniez au Chili ?

Déposé le 24/01/2014 à 22h29  
Par Electeur Citer

Le népotisme, valeur inavouée des francs maçons a de beaux jours devant elle...

Déposé le 24/01/2014 à 21h08  
Par kamarade Citer

La maçonerie c'est un club de notables de bourgeois.
Le but du jeux est de se faire des relations
Si c'est pas chez les "frères" c'est au ROTARY ou à l'Automobile club
Faut arreter de fantasmer sur les maçons....

Déposé le 24/01/2014 à 20h19  
Par ella71 Citer

Réponse à Tinaja:
En France,on entre malheureusement en franc-maçonnerie parce-qu'on en attend des "faveurs,
tout comme les paysans se syndiquent pour avoir
à décider des attributions de terre par les CDOA....
Notre beau pays a une justice corporatrice(école de la
magistrature unique...)

Déposé le 24/01/2014 à 20h02  
Par ella71 Citer

Les Maçons sont effectivement bien incrustés dans le
système judiciaire,donc s'ils ont vraiment vocation à
oeuvrer (mes excuses pour la faute d'orthographe mais
casser des oeufs sans acoller le o et le e faute de trouver la fonction sur mon clavier...si spolié avait mis le e d'impure à composé,le s de vrai à délinquant ou à
ministre il aurait gagné en crédibilité car il y a plusieurs ministres délinquants...)pour le mieux être de l'humanité
il y a fort longtemps que les tribunaux permettraient que
les juges,à la demande d'une des parties,exercent leur
talent en jugeant des anonymes.Et pour ne pas préserver mon propre anonymat,je signe rambo ou
rimbaud.

Déposé le 27/04/2013 à 16h44  
Par TINAJA Citer

Ceux qui donnent leur opinion sur ce qu'ils ne connaissent pas feraient mieux de se taire. Je suis FM et maître d'une loge Chilienne et j'ai trouvé dans cette institution des gens cultivés et de bonne classe sociale. Les travaux réalisaient se traduises en développement de thèmes d'actualité. Ce n'est pas une secte comme prétendent certains, mais une institution iniciatique et phylosophique et où on ne parle absolument pas de politique ou de religion, laissant a chacun la liberté de pensée et d'action.

Déposé le 24/04/2013 à 13h14  
Par Foldire Citer

Les menteurs du bâtiment sont en liesse !

Déposé le 24/04/2013 à 12h29  
Par le nouveau Citer

bonjour je veux faire partie des Franc Maçon merci de me contacter

Déposé le 06/03/2012 à 14h25  
Par Omega Citer

Il est vrai que dans l’interview, on ne vois rien de graves. A mon sens, ce sont eux-mêmes qui en font quelque chose de mystique.
Plus encore, là où ça cloche, le fait de ne plus reconnaître les écrits Divins comme tel. Au fond, il faut bien qu'il y est quelque respect du sacré.
D'où provient l'attachement des uns envers les autres? Y a-t-il des signes de reconnaissances? On se rappellera que les "frères" ont l'habitude de "se serrer les coudes".
Enfin, on n'a pas parlé du premier serment...?

Déposé le 12/02/2012 à 18h36  
Par paule Citer

ce qui est gênant chez ces gens là c'est le copinage de "frères" et quand il s'exerce au détriment du citoyen c'est un peu gros quand même

je n'apprendrai rien en personne en précisant que le 1er magistrat de la ville en est, ainsi que le prt du tribunal administratif - collusion, protection ? je n'ai rien dit, j'ai juste observé !

Déposé le 12/02/2012 à 15h45  
Par baeurk Citer

baeurk

Déposé le 11/05/2011 à 21h17  
Par hg Citer

gh

Déposé le 11/05/2011 à 21h16  
Par hg Citer

good

Déposé le 28/02/2011 à 11h34  
Par Lyonnais de Londres Citer

Pour répondre aux questions ci-après voilà les liens que je suggère: Postuler sans connaître de FM: 1 - Le mieux est d'assister à une des nombreuses conf publiques pour y rencontrer des FM: http://www.gldf.org/fr/component/content/article/64-conferences-a-manifestations-publiques/476 2 - Sinon http://www.gldf.org/fr/component/jforms/2?view=form http://thewhiteswan.org/francmacon.html Enfin les FAQ: http://www.gldf.org/fr/qui-sommes-nous/les-questions-que-vous-vous-posez?showall=1 Bonne lecture et culture

Déposé le 13/02/2010 à 19h00  
Par jaoul Citer

bonjour, je suis a la recherche d'une loge de votre obediance sur lyon qui pratique le rite emulation. puvez vous me repondre ou rentrer en contact avec vous. Amitiées Fraternelles. Philippe JAOUL

Déposé le 18/01/2010 à 17h27  
Par aristo Citer

comment faire pour entrer en contact avec les membres de cette loge

Déposé le 18/01/2010 à 17h26  
Par tamessuing r. aristide Citer

comment faire pour adhérer , comment faire pour entrer en contact avec les membres

Déposé le 14/01/2010 à 15h33  
Par THEPIT Citer

Sous le titre "La mafia des francs-maçon", je lis un article qui n'a probablement pas grand chose à envier aux écrits les plus nauséabonds de la 2ème guerre mondiale. Peut-être un peu d'attention face à ces appels au meurtre serait nécessaire. Un lecteur du nord

Déposé le 14/01/2010 à 09h14  
Par carigno Citer

je cite: "S'il est athée, cela ne nous pose pas de problème dans la GLDF, nous lui demandons simplement de dire qu'il va prêter son serment sur la Bible." pourquoi un athée prêterai serment sur un livre (écrit par les hommes & non dieu) qui n'a pas de valeur symbolique???

Déposé le 13/01/2010 à 20h27  
Par Secte Citer

Une secte néfaste et corrompue qui est à l'origine de la plupart des affaires louches à Lyon.

Déposé le 13/01/2010 à 14h59  
Par Cedman77 Citer

Pour répondre à Brennos, en attendant les franmacs sont toujours là... Je trouve qu'ils ont toujours eu l'air d'être à part, mais depuis les bâtisseurs de cathédrale jusqu'à aujourd'hui, ils ont su évoluer tout en tenant leur place. Je ne les juge pas nécessaires, mais je ne les crains pas.

Déposé le 13/01/2010 à 14h37  
Par Brennos Citer

A méditer. Il fut un temps où les Francs Maçons étaient d'authentiques progressistes, il se sont mués en une petite caste qui privatise à tour de bras les ressources supposées publiques. On est moins ce que l'on dit que ce que l'on fait.

Déposé le 13/01/2010 à 14h11  
Par Cedman77 Citer

un sujet récurrent s'il en est, mais le titre ne cherche pas à faire peur, pour une fois. Le journaliste serait-il sur la liste des initiés ? Quant à Spolié, je n'ai pas tout saisi. Le président et la justice locale ; la révolution est une cible de choix ? Voyous, mafias, escrocs, avocats, juges, politiques, monde médical, ça fait combien de types de personnes ? Spolié n'a pas pu entrer en loge ?

Déposé le 13/01/2010 à 10h49  
Par romain blachier Citer

une bonne synthése de ce qu'est la Grande Loge de France, bel interview.

Déposé le 13/01/2010 à 09h14  
Par Hiram Citer

Difficile d'imaginer plus idiot que ce que vient d'écrire Solié... On pensait que ce genre de discours était révolu depuis 50 ans...

Déposé le 12/01/2010 à 17h41  
Par un spolié Citer

est en train de recruter sur la région lyonnaise car elle n'est composé que de 2 types de personnes: les voyous, la mafia, les escrocs les avocats, les juges, les politiques(qui errent dans les 2 catégories), le monde médical public (dit l'éléphant blanc) Alors embaucher des moins délinquant ou des moins corrompus la rendrait moins mauvaise ? je ne crois pas... les français vont se réveiller avec du sang impure plein leur sillons si la justice locale ne se met pas à travailler rapidement: le président des franc maçons qui se dit président des français, est apparemment un traitre: car il a tendance à défendre le franc-maçon malhonnête face au français honnête...tous ses ministre sont vendus à ces loges.. Le vrais pouvoir en France c'est le siècle, la ou vous avez le PS et l'UMP qui s'entendent à merveille pour contrôler et se partager la france... la révolution s'est faite dans le sang, et c'est une cible de choix si rien ne change.. attention...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.