L’étudiante infanticide n’avait pas l’impression de tuer son bébé

L’étudiante infanticide n’avait pas l’impression de tuer son bébé

C’est ce que cette jeune femme de 24 ans a expliqué mardi à la barre au premier jour de son procès devant les Assises du Rhône.

Accusée du meurtre de son nouveau-né en 2007 à Lyon, elle a expliqué lui avoir donné des coups de couteau comme à "une partie d’elle-même" et non à un être vivant. Le verdict est attendu mercredi soir. Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.