Pascale Crozon allume les élus Verts de Villeurbanne

Pascale Crozon allume les élus Verts de Villeurbanne

Profitant de l’élection de la candidate Europe écologie Anny Poursinoff aux législatives partielles de Rambouillet le 11 juillet, pour laquelle le parti socialiste a laissé les coudées franches en ne présentant pas de candidat au premier tour, la députée socialiste du Rhône Pascale Crozon a regretté « l’absence de responsabilité politique des verts de Villeurbanne (...) qui ont fait le choix de la division. »

« En effet, non contents d’avoir maintenu leur candidature au second tour de l’élection cantonale face à celle du candidat PS le mieux placé, ils ont annoncé, par voie de presse, leur intention d’engager un recours contre le Maire de Villeurbanne. Cette judiciarisation des relations au sein de la gauche est un très mauvais signe donné par les Verts de Villeurbanne. Elle est malheureusement le révélateur d’un manque de cohérence politique dont la sortie de l’exécutif municipal était la conséquence inéluctable » a continué la députée socialiste. Implacable ! Pas sûr que, du côté des Verts, on apprécie outre mesure le ton utilisé par Crozon pour brocarder leur prétendue inconséquence et irresponsabilité dans leur choix de maintenir au second tour un candidat Europe écologie face à un socialiste, comme ce fût le cas en juin lors des élections partielles du canton centre de Villeurbanne.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yann le 25/10/2010 à 22:01

Avant de revoter pour Madame Crozon il faut jeter un petit coup d'?il dessus http://www.argus-parlementaire.net/fiche/pascale-crozon/ http://www.lesinfos.com/docs/activitesdeputes.pdf regarder en 381 position Affligeant, quelle fasse son boulot a l'assembl? national. Au moins Madame Vessiller faisait son boulot a Villeurbanne avant d'?tre vir?e par les socialistes

Signaler Répondre

avatar
brice le 19/07/2010 à 21:32

Si Crozon pouvais ouvrir sa bouche à l'assemblée plutôt qu'à Villeurbanne. J'ai élue une députée pas une conseillère municipale.

Signaler Répondre

avatar
jo' le 12/07/2010 à 18:19

... Et oui, comme quoi la modernité serait du côté du PS et pas des éco-tartuffe qui se servent de pseudo causes environnementales pour justifier des méthodes politiques scandaleuses. Vessiller, dehors.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.