Béatrice Vessiller : "Après 43 ans de vie politique, c’est une sage décision d’arrêter pour Jean-Paul Bret"

Béatrice Vessiller, vice-présidente EELV de la Métropole de Lyon, est l’invitée ce lundi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Béatrice Vessiller : "Après 43 ans de vie politique, c’est une sage décision d’arrêter pour Jean-Paul Bret"
Gérard Angel et Béatrice Vessiller - LyonMag

Ancienne élue de la majorité de Jean-Paul Bret à Villeurbanne, Béatrice Vessiller, aujourd’hui fâchée avec le maire socialiste, a applaudi son annonce de la semaine dernière. "Après 3 mandats de maire et 43 ans de vie politique, je pense que c’est une sage décision de décider d’arrêter. Il a servi la Ville pendant 43 ans, c’est raisonnable de laisser place au renouvellement", analyse l’élue écologiste.

"Tant qu’on a été dans sa majorité, il a progressé à nos côtés. Il entend un certain nombre de questions. Mais il y a besoin de faire plus et plus vite, plus loin à Villeurbanne et dans la Métropole sur les questions d’urgence écologique", poursuit Béatrice Vessiller.

Concernant la piétonnisation annoncée de la Presqu’île lyonnaise, Béatrice Vessiller estime qu’il s’agit d’une "bonne chose (…) sur le fond. Mais sur la forme, j’ai été un peu surprise".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ami Google le 19/06/2019 à 12:39

Elle devrait se retirer également
On l’a assez vue

Signaler Répondre

avatar
Alexis F le 17/06/2019 à 11:53

Et elle ?

Elle arrête quand ?

Ça fait très longtemps qu'elle montre son incompétence en politique.

Signaler Répondre

avatar
Vaisselle..en famille le 17/06/2019 à 10:13

on sent son envie de revendiquer la tête de liste aux municipales vu le score aux européennes, elles et ses collègues verraient bien Villeurbanne basculer écolos..ça promet..

Signaler Répondre

avatar
Gilbert le 17/06/2019 à 09:30

Villeurbanne mérite un maire de droite.
C'est une ville qui a de nombreux atouts mais qui est gangrenée par le laxisme et une faune peu recommandable... un peu comme la presqu’île de Lyon.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.