Moratoire pour le départ des artistes de la friche RVI

Moratoire pour le départ des artistes de la friche RVI

Les 400 artistes de la friche devaient partir ce samedi, la Ville de Lyon leur a laissé un répit supplémentaire, faute de solutions de déménagement.

Un départ reprogrammé au 15 septembre qui ne va pas faire que des heureux. Alors que le collectif anti-friche créé récemment réclamait que la friche soit libérée dès le 31 juillet, comme cela était prévu il y a deux mois. Mais faute de solutions de remplacement (les sites de Pierre-Bénite, de Tarare et de l’usine Lépine ont été évoqués, sans avancée concrète), les frichards ont besoin de temps pour déménager.
Pas sûr pour autant que les membres du collectif anti-friche attendant jusqu’au 15 septembre. Excédées par le bruit et les excès à la suite du festival « Sortie d’usine 2 » à la mi-juillet, 168 familles se sont réunies pour forcer le départ des artistes et s’assurer qu’il aurait bien lieu le 31 juillet. Après cet échec pour le collectif, certains "n'hésiteront pas à utiliser tous les moyens possibles pour les virer : puisque c'est une zone de non-droit, on emploiera la force s'il le faut " selon le témoignage d'un riverain paru dans Lyon Capitale. Avec un lieu de déménagement toujours incertain, un collectif qui fait pression et une Mairie qui ne favorise aucune solution à long terme, on n’a pas encore fini d’entendre parler de la friche.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Pepette le 30/07/2010 à 15:50

le friche normalement deja c a la campagne alors en fait ils ont cas allé ché les payzans pour manjé le caca des vaches

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.