Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L’incompréhension et la colère des policiers grenoblois

Le second braqueur présumé du casino d'Uriage a été remis en liberté jeudi soir à l’issue de sa garde à vue. Il a été mis en examen pour "vol à main armée" et "tentative d'homicides volontaires sur agent de la force publique" et placé sous contrôle judiciaire.

Brice Hortefeux, le ministre de l’intérieur, a fait part de sa très vive indignation après cette libération alors que les policiers ont mis un mois et demi pour le retrouver. Mi-juillet, l’autre braqueur présumé avait été tué lors d’échanges de coup de feu avec la police ce qui avait entrainé trois nuits de violence à Grenoble.



Tags : grenoble | casino | uriage |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.