Record d'affluence pour le défilé de la Biennale de la Danse à Lyon

Record d'affluence pour le défilé de la Biennale de la Danse à Lyon

Plus de 300 000 personnes, selon la Police, se sont massées sur la Presqu'île dimanche après-midi à Lyon pour assister au défilé organisé dans le cadre de la Biennale de la danse. Les participants ont dansé non-stop entre les Terreaux et Bellecour, pour faire honneur à la plus grande parade dansée d'Europe.

4 500 danseurs répartis en 15 groupes venus de toute la région ! C’était le pari un peu fou pris par les organisateurs de ce 8e défilé lyonnais. Pari réussi ! Sous le thème « La vie en rose ! » tous les groupes ont pu exprimer leur idée du bonheur dans une multitude de tableaux et de chorégraphies différentes. Les chorégraphes avaient choisi d’illustrer le thème en s’inspirant par exemple des chansons d’Edith Piaf, des marches des grands hommes (Gandhi, Luther King…), de la Marseillaise (Bleu, blanc, rose) ou encore de fables et du repertoire lyrique. Ballerines, policiers, secrétaires, troubadours, pom pom girls, vacanciers ou sans-culottes, tous les déguisements y compris les plus farfelus y sont passés.



Le public, aidé par le grand ciel bleu à peine chargé de quelques nuages, a répondu présent. Les trottoirs de la rue de la Ré étaient plus que bondés pour voir passer les troupes de danseurs amateurs emmenés par leurs chars qui diffusaient des musiques du monde pour le plus grand bonheur des petits et des grands. A leurs fenêtres, les habitants de l'artère étaient également très nombreux à avoir passé l'après-midi à contempler le spectacle, un véritable festival de couleurs et de sons qui n’a rien à envier au célèbre Carnaval de Nice. La Compagnie La Belle Zanka, seule troupe professionnelle invitée au défilé, avec son univers à la Tim Burton, échasses à pistons, cornes de béliers et énorme fleur toisant la foule, a ouvert la marche.



Partis à 14h30 de l’Hôtel de ville et passant sous une pluie de confettis projetés par deux canons, les groupes ont donc dansé et chanté (pour certains) devant plus de 300 000 curieux. Appareils photo, téléphones portables et caméscopes étaient de sortie pour saisir ces instants de légèreté et de fête. Afin d'éviter le temps d'attente entre les groupes de petites troupes de danseurs étaient intercalées entre les formations et jouaient avec le public qui leur a reservé un accueil des plus chaleureux. La Batteria des enfants a marqué la fin du cortège. Groupe de batucada d'une cinquantaine d'enfants pour autant de bruits, ils ont préparé le terrain du final impressionant : une immense chorégraphie générale avec tous les spectateurs sur la Place Bellecour. Après le flashmob d'Only Lyon pour l'installation de sa sculpture, la place Bellecour a de nouveau servi de piste de danse géante.



Difficile pour l'instant de dénombrer le nombre de particpants à ce bouquet final. Au doigt mouillé, on tablerait bien sur 5 000 personnes, tant la Place Bellecour était noire de monde. Une grande estrade devant l'Office du Tourisme permettant aux animateurs de disséquer la chorégraphie pour le grand public, et c'est parti. Au son des violons et des accordéons de l'orchestre, sur un faux-air klezmer terriblement entrainant, tous se sont lâchés. Il faut dire que cette tarentelle napolitaine se prêtait particulièrement bien à ce genre d'exercice. Un, deux trois, quatre, à gauche, à droite! On s'écrase les pieds, on se fait des mimiques, on mime les mouvements. Certains sèchent mais qu'importe, il faut bouger. Après trois reprises de la chorégraphie, la foule se disperse. Place maintenant aux spectacles. Jusqu'au 3 octobre, quelque quarante compagnies proposeront près de 170 représentations, dont plusieurs premières européennes ou mondiales. Plus d'infos sur www.biennaledeladanse.com.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cocobelo le 13/09/2010 à 22:03

Moi aussi, j'étais sur la place, mais sur le podium avec les accordéons diatos. Et je peux vous dire que vu d'en haut le spectacle de tous ces spectateurs en train de danser m'a donné la chair de poule... La place était noire de monde, et de voir ces milliers de gens dans le même mouv, c'était tout simplement fabuleux. on aurait dit une grande vague! Comme quoi on peut réunir des milliers de personne pour un même projet et pas uniquement pour boire des apéros géants... A refaire!!!

Signaler Répondre

avatar
Fushia Baby le 13/09/2010 à 13:11

La ville où le PS ose à peu prêt tout ! Bienvenu

Signaler Répondre

avatar
Le Mal Aimé le 13/09/2010 à 13:09

J'y étais et la tarentelle, c'était génial ... J'adore ...

Signaler Répondre

avatar
mimi le 12/09/2010 à 22:25

moi j'ai adoré la musique et les balayeurs, trop forts!

Signaler Répondre

avatar
Toto le 12/09/2010 à 19:34

c'était trop bien! Un superbe après-midi! on a même pu danser à la fin!!! Bravo

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.