Relaxe confirmée pour Jean-Paul Bret devant la cour d’appel de Lyon

Relaxe confirmée pour Jean-Paul Bret devant la cour d’appel de Lyon

Le maire socialiste de Villeurbanne était accusé de discrimination par une militante des Verts d’origine turque.

Celle-ci reprochait à l’élu de l’avoir écartée de sa liste lors des municipales de 2008, car elle refusait de se positionner publiquement sur le génocide arménien. Déboutée, c’est elle qui devra verser des dommages et intérêts à Jean-Paul Bret.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.