Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Un nouveau lieu de culte profané dans l’agglomération

Des inscriptions à caractère raciste ont été découvertes vendredi sur les murs et la porte de la future mosquée de Saint-Genis-Laval.

Ce qui devait être la grande salle de prière a également été incendiée. Une plainte a été déposée. Il y a une semaine, c’est une mosquée de Bron qui a été victime de vandalisme et auparavant des slogans racistes avaient été découverts sur la porte d’une salle de prière du 3e arrondissement de Lyon.



Tags : mosquee | profanation | culte |

Commentaires 1

Déposé le 31/10/2010 à 15h19  
Par Rouletabille Citer

Profanation...quelqu'un pourrait-il m'en donner une définition exacte de ce mot ? j'ai malheureusement l'impression qu'il est employé à tord et à travers, ce qui en affaiblit le sens... J'ai même lu qu'une tête de cochon installée sur le chantier d'une mosquée, avait profané le lieu ! Un chantier de mosquée serait-il un lieu sacré? A Bron, on a rapporté que « C'est avant la prière du matin que les fidèles de la mosquée ont trouvé la porte d'entrée endommagée et une logette de gaz abîmée. Aucune inscription ou tag raciste n'a été découverte sur place. Les responsables de la mosquée ont déposé plainte ce mardi. » S'agit d'une profanation,visiblement non, tout au plus de vandalisme… (Cf. http://www.islamophobie.net/art_read.php?ai=451) idem à Dunkerque : « Dimanche matin à leur arrivée pour la prière du matin (salat sobh), les fidèles de la mosquée de Petite Synthe ont découvert une vraie tête de cochon accrochée devant la mosquée. » peut-on parler de profanation ? d'acte islamophobe oui, mais tout cela se passait à l'extérieur de cette mosquée, probablement dans la rue… (la rue devant une mosquée doit-elle halal ? http://www.ajib.fr/2010/10/dunkerque-mosquee/ à lyon « Les musulmans du 3ème arrondissement de Lyon ont eu la bonne surprise de retrouver ce dimanche matin une imposante affiche collée sur la porte de la mosquée où il était inscrit «Mosquée clandestine, la France décline». – Encore une foi peut-on parler de profanation ? http://www.ajib.fr/2010/09/la-mosquee-de-lyon-essalem-profanee/ Trois pots de peintures bleu blanc rouge balancés sur les murs extérieurs de la mosquée de Lyon avaient été qualifié de la même façon, les couleurs du drapeau français présent sur le mur d'une mosquée sont-il une atteinte au caractère sacrée du lieu ? Je comprends le mot profanation quand deux jeunes maghrébines ont saccagé l'Eglise de Sainte Foy les Lyon (dans l'indifférence générale d'ailleurs) en vidant le tabernacle des hosties consacrés et en couvrant les murs intérieurs de l'église de propos hostiles aux chrétiens et aux français...les coupables ont été attrappées, il n'y a eu personne pour défiler... Mais de simple inscriptions sur des murs extérieurs d'une mosquée, pas même inaugurée, peuvent-elles qualifiées de profanation... Ce sont certes des actes regrettables, haineux, hostiles, criminels et scandaleux, mais de là à dire qu'il s'agisse de profanations... A-t-on titré sur "la profanation" de l'Eglise de la Sauvegarde lorsque celle-ci a été incendiée à deux reprises ? Non, on a juste dit que l'Eglise avait été "incendiée- probablement par des déséquilibrés" (les coupables d'ailleurs courent toujours...) Il est probable que ces actes hostiles aux musulmans sont le fait de "déséquilibrés" ou de "jeunes" désoeuvrés...mais peut-être aussi ceux de provocateurs, qui ont bien compris tout le bénéfice qu'il ya , en France, à se faire passer pour une victime…y compris à obtenir des droits particuliers… Les « responsables musulmans » n'ont-ils pas exprimé à plusieurs reprises une loi contre « l'islamophobie », c'est-à-dire contre toute actes critiques de leur religion. Par ailleurs, certains prédicateurs (dont certains habitent Genève) n'ont de cesse de vouloir prouver à la jeunesse que la France n'aime pas les musulmans, et que les français n'ont qu'un seul désir empêcher les musulmans de vivrent tranquillement leur religion. Ces prêcheurs autant politique que religieux prêchent le repli sur soi de l'oumma, voulant coper une certaine jeunesse du reste de la population. Or « la politique de la tension » fait partie de la panoplie des « moyens politiques ». Posez-vous la question : a qui profite le crime ? Je n'ai pas la réponse, mais nul doute que cette multiplication d'actes de vandalismes apportent de l'eau à leur moulin a ceux qui veulent diviser les français par la religion… Evitons donc de tirer des conclusions hatives sur les auteurs, tant qu'ils n'ont pas été formellement identifiés et leurs motivations révélées… Le métier de journaliste ne devrait pas se résumer à faire le perroquet, sans se soucier de la véracité des faits et de la justesse des mots. Sachons raison garder, et aux mots leur sens...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.