Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Jack Queyranne réitère son opposition à l’exploitation des gaz de schiste

Le président de Rhône-Alpes estime « que les conditions ne sont pas aujourd’hui réunies pour laisser une porte ouverte à des explorations et à des exploitations futures. »

Des permis d’exploration avaient pourtant été délivrés sur les territoires de Rhône-Alpes, en particulier en Ardèche. Le législateur a toutefois décidé de suspendre toutes ces autorisations, délivrées par le gouvernement en mars 2010, à travers une proposition de loi qui sera discutée le 20 mai en séance publique à l’Assemblée nationale. « Le principe de précaution doit pleinement s’appliquer et c’est une loi qui protègera le plus efficacement nos concitoyens contre les risques à attendre d’une exploitation des gaz et des huiles de schiste », s’est réjoui Jean-Jack Queyranne. « Le principe de précaution doit pleinement s’appliquer et c’est une loi qui protègera le plus efficacement nos concitoyens contre les risques à attendre d’une exploitation des gaz et des huiles de schiste », va plus loin le président de Région, qui insiste pour que « les décrets permettant l’application du Grenelle II sur les territoires soient rapidement publiés. »
Les gaz de schiste sont dangereux du fait de leur méthode d’exploitation. Il faut en effet propulser un liquide bourré d’additifs polluants pour fracturer les roches qui contiennent ces gaz, risquant de se répandre dans les nappes phréatiques.



Tags : queyranne | gaz | ecologiste | gaz de schiste |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.