Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les anti-marche des cochons restent en veille

Constitués principalement d’associations - réunis sous la bannière Collectif 69 de vigilance contre l'extrême-droite - d’Europe écologie les Verts et du PS, les opposants à la marche des cochons ne se contentent pas de dénoncer la manifestation du 14 mai. S’ils prennent acte de l’interdiction préfectorale et judiciaire opposée aux organisateurs de la marche porcine, ils mettent plus généralement en avant « la dangerosité des groupuscules d'extrême droite », qu'ils dénoncent « depuis près de deux ans. »

« Il y a une recrudescence inquiétante du nombre d’agressions néo- fascistes depuis plus d’un an doublée d'une tentative d'implantation de la nébuleuse d'extrême droite », peste le collectif dans un communiqué envoyé samedi aux rédactions. Liste exhaustive à l’appui, l’évocation par le menu des deux dernières années de conflit entre les identitaires et leur principal opposant fait frémir : le collectif recense pas moins d’une quinzaine d’affrontements, agressions, ou faces à faces aux conséquences funestes évitées de justesse.
Le collectif « rappelle par ailleurs que ses revendications ne se limitent pas seulement à l'interdiction de la marche des cochons. » Et de préciser : « Il lutte pour la fin des agressions d'extrême droite et pour la fermeture des locaux Néo nazi à Gerland et identitaires à Saint Jean. » Mais voilà, le cheval de bataille reste pour le moment la marche des cochons. Les identitaires prévoient d’ailleurs d’informer sur le suite qu’ils comptent donner à leur mouvement, tenant une conférence de presse lundi à 14h. Toute logorrhée belliqueuse dehors, ils préparent la « riposte. » Du côté du collectif 69 de vigilance contre l’extrême-droite, les membres se réuniront lundi et feront savoir la suite qu’ils donneront à leur mouvement lors d’une conférence de presse qui se tiendra mercredi à 17h à la Bourse du Travail (3e). En effet, ils n’ont toujours pas informé de leurs intentions quant à la contre-manifestation montée d’urgence pour faire face à la marche des cochons. Se maintiendra-t-elle désormais que l’évènement la motivant a été interdit ? Le Progrès précise dans son édition de dimanche que toute réponse opposée par le collectif sera « pacifique. »  



Tags : identitaires | rebeyne | carenco | marche des cochons |

Commentaires 5

Déposé le 08/05/2011 à 18h54  
Par Constator Citer

Quel est le plus gros danger en France, l'extrême droite ou les islamiques ?

Déposé le 08/05/2011 à 17h53  
Par Fenriz88 Citer

Quelle magnifique preuve supplémentaire de cette dictature de gauche! Mais ce qui est très drôle, ce sont tous ces collectifs de gauche nedoivent leur existance et leur vie quegrâce à ceux qu'ils pourchassent! Sans eux, ils n'ont pas de vie!

Déposé le 08/05/2011 à 16h23  
Par Un citoyen qui s'informe Citer

La véritable idéologie des identitaires européen : http://www.youtube.com/watch?v=v9_58Ki3tgY

Déposé le 08/05/2011 à 15h51  
Par Naïf Citer

Voici le vrai visage de la contre manifestation, pourquoi personne n'évoque le fait que les contre manifestants défilent armés, casqués et cagoulés ? Des staliniens, des maoïstes, des islamistes, des socialistes, des écologistes, ensemble contre le cochon ! http://lyon.novopress.info/15435/socialistes-staliniens-et-islamistes-ensemble-contre-la-marche-des-cochons/

Déposé le 08/05/2011 à 11h56  
Par interloqué Citer

C'est effrayant de voir qu'une manifestation pacifique et maniant le second degrés provoque autant de réactions de haine de la part d'associations de gauche qui sont pourtant concernées par ces problématiques (notamment celle de la laïcité).

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.