Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Confluence: « La troisième vie » de la Sucrière

La Sucrière présente son nouveau visage. Depuis septembre 2010, le bâtiment fait l’objet d’une opération d’extension et de réhabilitation qui est maintenant sur le point de s’achever.

Le côut des travaux s'élève à 9.3 millions d'euros. Mais la Sucrière n'en est pas à ses premières rénovations. En 2002, elle est transformée afin d'accueillir des expositions à caractère culturel à l'exemple des Nuits Sonores. Puis le projet évolue jusqu'à devenir réalité en 2011. Car aujourd’hui, les 7000 m2 du lieu recouvrent des espaces polyvalents d’expositions, de spectacles, de concerts… pour une capacité de 7500 personnes. A l'occasion de la fin des travaux, le sénateur maire de Lyon, Gérard Collomb, a visité l'infrastructure et découvert ses nouveautés.
"Ce n'est pas un renouveau mais c'est une troisième vie" explique Jean-Paul Viossat, directeur de Rhône Saône Développement, durant la présentation. "Les conditions n'étaient pas optimum pour accueillir les manifestations. A chaque fois, il fallait monter un dossier de sécurité. Donc nous avons décidé de transformer définitivement la Sucrière avec toutes les normes de manière que son fonctionnement habituel soit le fonctionnement culturel et évènementiel. On lui donne  aujourd'hui une deuxième dimension".
Les nouveaux locaux offrent également 3200 m2 d’espaces de bureaux ainsi qu’un Club bar sur le toit.
Le premier rendez vous culturel dans la nouvelle Sucrière est prévue pour septembre avec la biennale d’Art Contemporain.



Tags : confluence | culture | Sucrière |

Commentaires 1

Déposé le 12/07/2011 à 00h48  
Par Snicky Citer

C'est un vrai espace contemporain en droite ligne avec Confluence! Lyon un nouveau Barcelone?!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.