Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Controverse autour de la mort d’une gendarme à Lyon

Le décès de Myriam Sakhri, retrouvée morte à la caserne Delfosse (Lyon 2e) samedi dernier, présente quelques zones d'ombre. L’association de défense des droits des militaires (Adefdromil), par son président Jacques Bessy, a publié mardi un billet intitulé  Qui a tué le gendarme Myriam Sakhri ? sur le site Armée Média.

Jacques Bessy précise que cette démarche de la gendarme a suscité les réactions prudentes de ses camarades. « L’un d’eux lui avait même envoyé un SMS en lui expliquant qu’il ne pouvait rien pour elle, tout en reconnaissant une certaine lâcheté », détaille-t-il.

« Détachée depuis quelques temps dans une brigade de l’agglomération lyonnaise où tout se passait mieux qu’au CORG, à ce qu’elle avait rapporté, elle voulait néanmoins faire reconnaître les injustices, dont elle se sentait victime, explique le président de l’Adefdromil. Elle pensait qu’on voulait la faire démissionner, car elle avait du caractère. »

L’opiniâtreté de Myriam l’a conduite à recontacter l’Adefdromil le 19 septembre. La jeune femme de 32 ans était retrouvée morte le samedi 24 septembre à la caserne Delfosse dans son logement de fonction. « Elle présentait une blessure par balle au niveau du cœur et son arme de service était à ses pieds », croit savoir Jacques Bessy.
">Jacques Bessy précise que cette démarche de la gendarme a suscité les réactions prudentes de ses camarades. « L’un d’eux lui avait même envoyé un SMS en lui expliquant qu’il ne pouvait rien pour elle, tout en reconnaissant une certaine lâcheté », détaille-t-il.

« Détachée depuis quelques temps dans une brigade de l’agglomération lyonnaise où tout se passait mieux qu’au CORG, à ce qu’elle avait rapporté, elle voulait néanmoins faire reconnaître les injustices, dont elle se sentait victime, explique le président de l’Adefdromil. Elle pensait qu’on voulait la faire démissionner, car elle avait du caractère. »

L’opiniâtreté de Myriam l’a conduite à recontacter l’Adefdromil le 19 septembre. La jeune femme de 32 ans était retrouvée morte le samedi 24 septembre à la caserne Delfosse dans son logement de fonction. « Elle présentait une blessure par balle au niveau du cœur et son arme de service était à ses pieds », croit savoir Jacques Bessy.
" alt="" src="https://www.lyonmag.com/medias/b.gif" itemprop="image" data-src="https://www.lyonmag.com/medias/images/didi.jpg" onload="lzld(this)"/>
Myriam Sakrhi avait contacté l’association en juillet, exposant « sans détours la souffrance morale qui résultait de son travail au sein du centre d'opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG) de Lyon », explique Jacques Bessy. « Elle avait raconté les allusions et injures à caractère raciste, les humiliations, dont elle avait fait l’objet », précise-t-il.

« Dans ses contacts avec l’Adefdromil, le gendarme Sakhri n’est jamais apparu comme suicidaire ou déprimé, souligne-t-il. Au contraire, son discours était déterminé et volontariste. Elle semblait sûre de son bon droit et voulait que les personnes qui l’avaient fait souffrir, aient des comptes à rendre (...) Sa famille tient la thèse du suicide comme improbable. Elle a décidé d’agir en justice pour connaître les causes réelles de sa mort. » L'Inspection générale de la gendarmerie a été saisie de l'enquête.

Les hautes autorités de la gendarmerie incitent « à la prudence » concernant cette affaire.



Tags : gendarmerie | gendarme | suicide |

Commentaires 8

Déposé le 14/10/2011 à 20h46  
Par le vrais algerien Citer

je suis le demis frère de myriam...ma soeure elle n'était pas suicidé!! monsieurs les enquiteures de la gendarmerie française!!voila regardez-vous bien les commentaires de ces camarades!!

Déposé le 14/10/2011 à 07h30  
Par kiki Citer

il faut absolument que les gens qui ont connu Myriam dans son activité témoigne ne soyer pas lâche aidez sa famille a connaitre la vérité ,trop de suicide similaire ont lieu malheureusement ,,et pourquoi cette police et gendarmerie qui est la pour nous défendre ,non au lieu de ça donne l image d une police ,et gendarmerie xénophobe raciste ,avec cette haine des arabes c'est terrible de nos jours de voir ça.je ferais tous pour empêcher mes enfants de rentrer dans ces institutions policière , plutôt les voir ne rien faire que de les voir souffrir comme a souffert cette pauvre fille.

Déposé le 07/10/2011 à 16h05  
Par josette Citer

Beaucoup de courage à cette famille.

Nous aussi notre fille était gendarme, il y a trois ans elle s'est suicidée.
Elle a beaucoup souffert de propos racistes.
Elle a mis fin à ses jours car elle était harcelée sexuellement par un supérieur.

J'aimerai que toutes les filles qui veulent rentrer dans la gendarmerie réfléchissent surtout si elles sont filles d'immigrés.
I'égalité des sexes c est déjà dur chez eux, si en plus une immigrée est intellectuement supérieure, c est
l'enfer elle.

JOSETTE

Déposé le 04/10/2011 à 16h34  
Par tartenpion Citer

Il ne faut pas pour autant réagir émotionnellement face à ce type d'affaire ,sa disparition tragique peut être liée à une difficulté personnelle ou encore à un problème d'adaptation à la vie militaire .

On lit qu'elle aurait été harcelée , que des commentaires racistes de la part de son entourage professionnel auraient pu être un facteur de passage à l'acte etc......

On peut constater que certains activistes se sont emparés du dossier afin de ternir coûte que coûte l'image de la gendarmerie .

Sihem Souid fait partie des "personnalités"à l'affut de ce genre de dossier , suspendue de la police pour avoir manqué à son devoir de réserve ,elle a rédigé un livre "Omerta dans la police" qui est un véritable pamphlet contre la police nationale ,elle tente aujourd'hui de salir la gendarmerie après avoir tenté de salir la police .

Déposé le 30/09/2011 à 11h29  
Par Danou, Belgique Citer

mais on ne sait pas encore à ce stade de l'enquête si elle s'est suicidée !!! ça ne semblait pas du tout être dans son caractère... ! Alors attendez avant de dire qu'elle a eu ce geste désespéré !
Mais... si c'est le cas, il faudra que ceux qui l'ont poussée à ce geste désespéré soient très sévèrement punis ! ils n'ont pas leur place alors, au poste qu'ils ont !!! Ce sont des criminels !!!
Par contre si on l 'a tuée, pour qu'elle se taise à jamais, il faut trouver très vite son ou ses assassins !!! et qu'ils croupissent en tôle !!!
Dans un cas comme dans l'autre, cette section de gendarmerie de Lyon semble bien à blâmer et pas qu'un peu ! Honte sur ces gendarmes au petit esprit !!!! mais au comportement super dangereux !!! Qu'on fasse le nettoyage là-dedans !!!
Mes condoléances à la famille de Myriam, qui a le courage dans son malheur, d'aller en justice pour que lumière (toute la lumière!!) soit faite !!!

Déposé le 29/09/2011 à 20h42  
Par Yvan, de Lyon. Citer

Philippe a écrit le 28/09/2011 à 22h44

J ai connu Myriam ,une fille extraordinaire intègre et révoltée contre l injustice elle était aussi durant son temps libre pompier volontaire je n avais plus de nouvelles depuis quelques temps,elle m avait déjà il y a plus de 3 ans fait part de l attitude de sa hiérarchie ,insultante au quotidien elle le vivait très mal son statut de femme immigrée dans ce monde de brutes ou malheureusement les mentalités n ont pas évolue a la même vitesse que la volonté de mixité et d intégration je ne connais pas sa famille mais j ai une pensée émue pour ses proches. Battez vous! Faites en sorte que son geste désespérée fasse progresser les choses. Je garderai dans ma tête l image d une très belle femme dynamique et remplit d humour et de gaieté

Philippe, puisque vous connaissiez cette jeune femme et que vous avez été témoin de propos tenu par elle.

Propos relatif a des difficultés liées à ses conditions de travail.

J'estime que vous avez l'obligation morale, de prendre contact avec sa famille et lui apporter votre aide.

Puisque vous pouvez vous exprimer ici, faites le aussi par écrit dans le cabinet de l'avocat de la famille.

Déposé le 28/09/2011 à 22h44  
Par Philippe Citer

J ai connu Myriam ,une fille extraordinaire intègre et révoltée contre l injustice elle était aussi durant son temps libre pompier volontaire je n avais plus de nouvelles depuis quelques temps,elle m avait déjà il y a plus de 3 ans fait part de l attitude de sa hiérarchie ,insultante au quotidien elle le vivait très mal son statut de femme immigrée dans ce monde de brutes ou malheureusement les mentalités n ont pas évolue a la même vitesse que la volonté de mixité et d intégration je ne connais pas sa famille mais j ai une pensée émue pour ses proches. Battez vous! Faites en sorte que son geste désespérée fasse progresser les choses. Je garderai dans ma tête l image d une très belle femme dynamique et remplit d humour et de gaieté

Déposé le 28/09/2011 à 21h40  
Par Yvan, de Lyon. Citer

Ces révélations laissent penser que cette jeune femme, à quitter cette terre, dans des circonstances affreuse.

Je suis de tout cœur avec la famille, qui a fait le bon choix en décidant d'agir sur le plan judiciaire.

Reste le poids de la grande muette, face à une famille qui veut connaître la vérité.

http://www.yvandelyon.blogspot.com

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.