Le Nouveau Centre n’entend pas céder la 11e circonscription du Rhône

Le Nouveau Centre n’entend pas céder la 11e circonscription du Rhône
Hervé Morin - DR - Fédération Nouveau Centre 45

Hervé Morin, de passage à Lyon jeudi soir pour une conférence à Sc-Po, a réaffirmé que le député Nouveau Centre de la 11e circonscription du Rhône, Raymond Durand, serait candidat au renouvellement de son mandat.Elu en 2007 à la faveur de l’inéligibilité de l'UMP Georges Fénech, Raymond Durand tentera de renouveler son mandat pour les législatives de 2012. Le député est même allé prendre conseil auprès du centriste Michel Mercier. « Je suis allé le voir pour lui demander ce que je devais faire, confie Durand. ‘Tu restes à ton poste et tu ne négocies rien sans me prévenir’ m’a-t-il répondu. » Un propos appuyé par Hervé Morin. « Il n’y aura aucune négociation d’aucune sorte sur la 11e circonscription du Rhône », confirme le président du Nouveau Centre.  Interrogé sur des possibles circonscriptions « chasses-gardées » de l’UMP, Morin se fait plus ironique : « Si on commence à parler de terre UMP ou de terre centriste, il y aurait alors beaucoup à revendiquer dans le département du Rhône. »

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 18/01/2012 à 19:14

En matière de cumul dans le Rhône, Raymond DURAND a quand même dépassé Thierry Philip lui-même et ça mérite une médaille.

Signaler Répondre

avatar
moloy le 18/01/2012 à 18:51

Le candidat Georges FENECH très au dessus de la France d'en bas.

Qu'est ce que le peuple attend de son député ?
Le site de l'Assemblée Nationale répond à cette question: « Il est à l'écoute de ses concitoyens qu'il peut recevoir et également visiter. Il s'efforce de trouver une solution aux problèmes qu'ils rencontrent en intervenant auprès des administrations. ….
Le député se préoccupe du développement économique, social et culturel de sa circonscription, en liaison avec les autres élus. Il est l'interlocuteur privilégié et permanent des maires, des services de l'État, des milieux socioprofessionnels et des associations. »
Si nous examinons le cas de la 11ème circonscription de LYON nous constatons que, avant même les investitures officielles pour les législatives, le duel fratricide a déjà commencé à droite entre le député actuel Raymond DURAND (Nouveau Centre) et l'ancien (et future candidat) Georges FENECH (UMP).

En effet, tout sépare ces deux hommes.
Le premier pourrait être décrit comme travailleur efficace mais discret, proche de ses élus mais peu communiquant.
Le deuxième est de la race de ces seigneurs distant du peuple qui préfère sa voiture de fonction avec chauffeur de haut fonctionnaire à PARIS et ses dîners mondains. Il aime se faire mousser sur les plateaux télé et apeurer le peuple quand on l'interroge sur l'insécurité et les récidivistes.
Mais il brille moins sur ses terres de GIVORS avec la France d'en bas.

Le nombre de Questions Ecrites (QE) posées au gouvernement par un député pourrait être un des indice pour apprécier son travail et son intérêt pour les élus qu'il représente. Qu'en est-il pour l'un et l'autre ?
FENECH a posé 61 QE pendant sa 1ère législature et 16 pendant sa 2ème. Soit un total de 77 en 6 ans environ.
Alors qu’en moitié moins de temps (3 ans environ) DURAND en a posé 282
Soit un rapport de 1 à 7 entre les deux hommes.
Bon, cela ne veut pas dire que l'un s'intéresse 7 fois plus à ses élus que l'autre, mais cela donne une indication de celui qui est le plus proche de son peuple.

Signaler Répondre

avatar
moloy le 18/01/2012 à 18:47

Le candidat Georges FENECH très au dessus de la France d'en bas.

Qu'est ce que le peuple attend de son député ?
Le site de l'Assemblée Nationale répond à cette question: « Il est à l'écoute de ses concitoyens qu'il peut recevoir et également visiter. Il s'efforce de trouver une solution aux problèmes qu'ils rencontrent en intervenant auprès des administrations. ….
Le député se préoccupe du développement économique, social et culturel de sa circonscription, en liaison avec les autres élus. Il est l'interlocuteur privilégié et permanent des maires, des services de l'État, des milieux socioprofessionnels et des associations. »
Si nous examinons le cas de la 11ème circonscription de LYON nous constatons que, avant même les investitures officielles pour les législatives, le duel fratricide a déjà commencé à droite entre le député actuel Raymond DURAND (Nouveau Centre) et l'ancien (et future candidat) Georges FENECH (UMP).

En effet, tout sépare ces deux hommes.
Le premier pourrait être décrit comme travailleur efficace mais discret, proche de ses élus mais peu communiquant.
Le deuxième est de la race de ces seigneurs distant du peuple qui préfère sa voiture de fonction avec chauffeur de haut fonctionnaire à PARIS et ses dîners mondains. Il aime se faire mousser sur les plateaux télé et apeurer le peuple quand on l'interroge sur l'insécurité et les récidivistes.
Mais il brille moins sur ses terres de GIVORS avec la France d'en bas.

Le nombre de Questions Ecrites (QE) posées au gouvernement par un député pourrait être un des indice pour apprécier son travail et son intérêt pour les élus qu'il représente. Qu'en est-il pour l'un et l'autre ?
- FENECH a posé 61 QE pendant sa 1ère législature et 16 pendant sa 2ème. Soit un total de 77 en 6 ans environ.
- Alors qu’en moitié moins de temps (3 ans environ) DURAND en a posé 282 !
Soit un rapport de 1 à 7 entre les 2 hommes.

Bon, cela ne veut pas dire que l'un s'intéresse 7 fois plus à ses élus que l'autre, mais cela donne une indication de celui qui est le plus proche de son peuple.

Signaler Répondre

avatar
jack le 14/01/2012 à 18:49
mustapha a écrit le 07/10/2011 à 14h52

bonjour dans q uelle condition monsieur durand à etais depute

essai

Signaler Répondre

avatar
ozon le 08/10/2011 à 18:58

J'habite Simandres, petite commune à côté de Chaponnay et je connais monsieur Durand depuis des années, pour avoir fait ses campagnes. Croyez moi que je regrette. Il a pris la grosse tête et se monte incapable d'assumer tous ses nombreux mandats. J'ai de la famille à Chaponnay et même là-bas ça grogne. Bonne retraite Monsieur DURAND. Vous risquez de tout perdre.

Signaler Répondre

avatar
Givordin le 08/10/2011 à 16:34

Durand ne sera pas réélu... Il a une très mauvaise image: le type qui n'a pas de parole, absent du terrain, inconnu à l'assemblée... Tout le monde se marre. Si la droite veut garder cette circonscrption, elle ferait mieux de soutenir Fenech qui lui est très apprecié et reconnu.

Signaler Répondre

avatar
la buse le 07/10/2011 à 21:12

et la 13è circonscription ? Une terre socialiste prise par Meunier UMP en 2007.
Qui reprendra le combat pour ce bastion chez les PS ? Sturla et son Grand Stade ????

Signaler Répondre

avatar
mustapha le 07/10/2011 à 14:52

bonjour dans q uelle condition monsieur durand à etais depute

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.