Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Préfet du Rhône, Jean-François Carenco - Photo Lyonmag.com

Social : le coup de gueule du Préfet Carenco

Le Préfet du Rhône, Jean-François Carenco - Photo Lyonmag.com

Jean-François Carenco, remonté comme jamais, s’est énervé mercredi soir contre la presse et les associations, au sujet des Roms et des squats.

« De quel droit peut-on dire que le Préfet est nécessairement un salaud ? » Le Préfet du Rhône est revenu assez durement mercredi soir face à une dizaine de journalistes sur certaines accusations dont l’institution a été victime, la semaine dernière. Pour rappel, une cinquantaine de Roms a occupé pendant deux jours un centre social de Vénissieux, après avoir évacué leur campement de la Rue Surville, dans le 7e arrondissement de Lyon. Les associations de défense étaient alors montées au créneau, dénonçant « la chasse systématique » des Roms dans l’agglomération, en prenant pour exemple « la destruction de leurs caravanes par des policiers. » Mais à la simple évocation de ce fait, Jean-François Carenco voit rouge : « Aucune caravane n’a été détruite. […] On ne ment pas sur ces sujets-là. […] Je suis fâché, meurtri des inepties que j’entends. » Et le représentant de l’Etat a sorti les chiffres : « Le juge ordonne l’expulsion des terrains ou des squats dans un cas sur deux. Et moi j’accorde le concours de la force publique à 15% de ces 50%. Ça fait donc 7,5%.[…] Il y a un mec qui signe et c’est moi ; J’ai ma morale, mes enfants et ma dignité. » Ambiance…

Des permis de construire refusés

De l’énervement, Jean-François Carenco est passé à la tristesse. Car sur les 650 places d’hébergement d’urgence supplémentaires qui doivent être mises en place au 1er décembre, 130 viennent à manquer. « Je ne pourrais pas installer des bungalows comme promis », confie le Préfet. Des bungalows qui devaient être installés sur deux communes, l’une dans le Grand Lyon, l’autre en dehors. « Je ne suis pas très content quand des maires de tous bords refusent des permis de construire pour y installer pendant quatre mois un hébergement d’urgence », poursuit-il. « Il y a une chose qui se partage bien dans ce pays, c’est l’égoïsme », conclut l’homme d’Etat. Plusieurs pistes sont à l’étude pour remplacer ces deux terrains, et notamment l’une à Tassin-la-Demi-Lune.



Tags : jean-françois carenco | roms |

Commentaires 4

Déposé le 18/11/2011 à 13h22  
Par ptm Citer

greg a écrit le 17/11/2011 à 16h08

roms Monsieur le préfet a raison, Nous français, allons squatter les biens des roms chez eux, vous verrez ce qu'il nous ferons!!!!! En attendant, la pression monte, et quand on en aura marre, nous descendrons dans la rue, faire justice par nous même, c'est garantie

Monsieur Greg, n'êtes Vous pas étranger Vous-même ? parce qu'avec Votre aurtaugrafe désastreuse et Votre Françis bien abimé, , moi, je n'oserai pas m'exprimer sur un forum, surtout pour écrire de telles bétises ... Retournez donc de Vous mêmes d'où Vous venez, ce n'est pas moi qui vais Vous expulser ! Sauf si Vous aggressez quelqun ...

Déposé le 17/11/2011 à 23h00  
Par Jacquot Citer

mathématique Y en qui comprennet rien à rien sur les pourcentage !!!

Déposé le 17/11/2011 à 19h53  
Par coco rico Citer

Le préfet expulse dans 7.5% des cas. Rien qu'en septembre il a expulsé 650 personnes de leurs squats
650/7.5% = 8 666 personnes !!!
Soit Lyon est la plus grande ville de squatteurs d'Europe, soit le préfet nous ment sur les chiffres qu'il avances

Déposé le 17/11/2011 à 16h08  
Par greg Citer

roms Monsieur le préfet a raison, Nous français, allons squatter les biens des roms chez eux, vous verrez ce qu'il nous ferons!!!!! En attendant, la pression monte, et quand on en aura marre, nous descendrons dans la rue, faire justice par nous même, c'est garantie

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.