Saint-Genis-les-Ollières : le village d’insertion des Roms démantelé cet été

Saint-Genis-les-Ollières : le village d’insertion des Roms démantelé cet été
Le site Chapoly - LyonMag

Depuis trois années, des dizaines de Roms sont accueillis dans un village d’insertion à à Saint-Genis-les-Ollières.

Sur le site Chapoly, fin 2015, 80 personnes qui vivaient dans des bidonvilles de l'agglomération lyonnaise s’étaient installées dans des Algécos. Le projet d’insertion avait été marqué par la colère de certains habitants.

Plus de 600 personnes avaient rendu leur carte électorale au préfet et des recours avaient été déposés par l'association Chapoly. De son côté, le maire Didier Crétenet avait tenté de stopper les travaux du site avec sa police municipale, sans succès. L’installation des familles de Roms avait dû être encadrée par des CRS et des gendarmes.

Le préfet du Rhône Stéphane Bouillon a décidé de mettre fin à cet accueil puisque la large majorité des personnes présentes dans le village a réussi à s'insérer, notamment en trouvant du travail. Le village comprenant huit bungalows, où aucun incident n'avait été signalé, sera donc démantelé. La date du 31 août est pour le moment avancée.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
peuple de droite le 29/07/2018 à 12:12
Communautarisme financier a écrit le 25/07/2018 à 15h06

Exactement,si aucune aides financières n’étaient accordées à tous les cas sociaux du monde entier .ils resteraient chez eux ,c’est indéniable. De toute manière ça va exploser un jour c’est certain.

les pauvres économiques qui se battent entre eux c'est toujours un spectacle dont se délectent les pauvres d'esprit et les dominants

Signaler Répondre

avatar
nichons ! le 26/07/2018 à 18:05

Si ça marche pourquoi le démanteler ? Il reste un immense camp à la Feyssine à réinsérer.

Signaler Répondre

avatar
Communautarisme financier le 25/07/2018 à 15:06
Salut les Cassossssssss a écrit le 25/07/2018 à 13h50

Entre clochards étrangers et cassos français,ils se comprennent .mais se disputent les aides sociales et allocations qui pour les uns les entretiens et pour les autres les font rester en France pour les toucher.

Exactement,si aucune aides financières n’étaient accordées à tous les cas sociaux du monde entier .ils resteraient chez eux ,c’est indéniable. De toute manière ça va exploser un jour c’est certain.

Signaler Répondre

avatar
Salut les Cassossssssss le 25/07/2018 à 13:50

Entre clochards étrangers et cassos français,ils se comprennent .mais se disputent les aides sociales et allocations qui pour les uns les entretiens et pour les autres les font rester en France pour les toucher.

Signaler Répondre

avatar
toutcompri le 25/07/2018 à 11:06
pocompri a écrit le 25/07/2018 à 10h37

je ne comprend pas... pourquoi démantelé un système qui marche...
"le préfet du Rhône Stéphane Bouillon a décidé de mettre fin à cet accueil puisque la large majorité des personnes présentes dans le village a réussi à s'insérer, notamment en trouvant du travail."

ça veut donc dire qu il n y a plus de bidonville dans la région lyonnaise?

Vous ne comprenez pas car vous n'êtes pas aussi intelligent qu'un journaliste. Bien sur c'est évident, quel question, plus de bidonville et plus de problèmes quand on y met du cœur ! Pour ceux qui ont suivi ce projet phare c'est vraiment une très grande réussite :) Chapeau bas !
Bien sur vous pouvez vérifier, comme l'ont fait les journalistes d'investigation de LyonMag, toutes les informations concernant ces emplois. De la même manière vous pourrez vérifier que les descentes de Police et les expulsions pour vols, prostitutions et autres n'ont jamais eux lieu. Ajoutez à cela la très grande réussite de l'autre camp situé à St Priest, je ne comprends pas pourquoi le duom à l'origine du projet, à savoir messieurs Collomb et Delpuech ne profite pas de sa médiatisation actuelle pour plus communiquer sur le sujet. Décidément leur modestie n'a d'égale que leur altruisme et leur abnégation ...

Signaler Répondre

avatar
pocompri le 25/07/2018 à 10:37

je ne comprend pas... pourquoi démantelé un système qui marche...
"le préfet du Rhône Stéphane Bouillon a décidé de mettre fin à cet accueil puisque la large majorité des personnes présentes dans le village a réussi à s'insérer, notamment en trouvant du travail."

ça veut donc dire qu il n y a plus de bidonville dans la région lyonnaise?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.