Villeurbanne : des dizaines de personnes à la rue après l’incendie d’un squat

Villeurbanne : des dizaines de personnes à la rue après l’incendie d’un squat
LyonMag

L’incendie s’est déclaré lundi soir vers 19h30 rue Emile-Decorps au 1er étage d’un bâtiment industriel. 

Les raisons de ce sinistre sont encore inconnues pour le moment. Toujours est-il que ces familles albanaises et roms qui vivaient dans ce squat depuis dix mois sont à la rue depuis lundi soir. Seules quelques femmes avec leurs bébés ont pu accéder à un abri dans une salle paroissiale de Villeurbanne.

Selon Le Progrès, une réunion prévue ce mardi matin à la préfecture devait décider du sort de ces personnes.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
elvira69 le 16/03/2017 à 12:26

même situation que le parking du gymnase Raphael de Barros une décharge et des toilettes à ciel ouvert, quel besoin d'accumuler toutes ces m.... et de vivre dedans ; je plains les riverains de Villeurbanne qui paient en plus des impôts, je suppose que le nombre de bennes nécessaires à évacuer est aux frais du contribuable

Signaler Répondre

avatar
CARIOCA le 16/03/2017 à 11:56

Je passe devant tous les jours, j'ai vu ce lieu se détériorer, semaine après semaine. C'est triste à dire, mais ces gens ne respectent rien. On peut squatter, et vivre dans une propreté relative. Eux, en quelques mois, ils ont réussi à faire des montagnes de déchets autour de leur squatt, et je n'exagère pas, les monticules d'ordures partant du sol arrivaient au 1er étage. Inimaginable! J'enrageais tous les jours en passant, j'ai vu aujourd'hui les pelleteuses à l'oeuvre, mais eux sont restés autour du squatt, et commencent à pourrir les trottoirs et parking environnant. Mais quoi faire? Si ils partent d'ici, ça sera pour aller ailleurs détériorer de nouveau. C'est sans fin!

Signaler Répondre

avatar
ninopacino le 15/03/2017 à 08:14

Faire du social c'est bien mais d'abord nous après voilà c'est tout ni voyez aucune par Oise forme de racisme de ma part c'est pour les gamins que c' est grave si petit est déjà il galère

Signaler Répondre

avatar
jujup69 le 14/03/2017 à 23:47

@ Marrom. Je comprends votre agacement puisqu'on subit le même dans le 9eme. Même situation, l'ordonnance du TGI pour l'expulsion du squat des Roms n'a pas été appliquée par notre Préfet qui semble se moquer des décisions de justice ! Ça finira par brûler ici aussi et il faudra pas chercher bien loin avec toutes les merdes qu'ils brûlent ! Quant aux excréments, no comment ! Vive ce beau pays terre d'accueil !!!

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 14/03/2017 à 22:52

Ils squattaient, maintenant le propriétaire a tout perdu, et c'est eux que l'on plaint.

Signaler Répondre

avatar
marrom le 14/03/2017 à 20:04

Pourquoi Monsieur DELPUECH, notre Préfet, n'a-t-il pas fait appliquer la décision prise lors du jugement rendu en octobre à savoir : EXPULSION IMMEDIATE sans clause de trêve hivernale (puisqu'il s'agit d'un lieu privé...) ???
pourquoi ne propose-t-il pas d'en héberger juste quelques uns dans sa propriété.... ou dans les jardins de la Préfecture? ce serait montrer l'exemple non ? J'habite en face et le trottoir leur sert de WC : ils font leurs besoins au vu de tous, les excréments jonchent le sol... et les rats envahissent le quartier ! Vols, actes de vandalisme se multiplient... Situation inacceptable... Et la mairie leur fournit des portables !!!

Signaler Répondre

avatar
nadia le 14/03/2017 à 20:00

Les pauvres Il n'y a pas la guerre ni en Roumanie ni en Albanie qu'Is repartent chez eux

Signaler Répondre

avatar
lola69 le 14/03/2017 à 15:34

Non seulement, ils squattaient illégalement mais maintenant il va falloir les reloger gratuitement aux frais du contribuable!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.