Cochet et Meunier ont signé un texte "homophobe" selon les associations gay

Cochet et Meunier ont signé un texte "homophobe" selon les associations gay
Philippe Cochet et Philippe Meunier - Photo DR Julien Smati Société SmartAngel Media

Douze députés rhônalpins ont apposé leur signature sur ce texte national publié lundi. Parmi eux, les deux élus du Rhône Philippe Cochet et Philippe Meunier. En tout, ce sont 82 députés UMP et Nouveau Centre qui l'ont signé au niveau national.Le manifeste exige "le droit fondamental de l’enfant d’être accueilli et de s’épanouir dans une famille composée d’un père et d’une mère". "Ces personnes ont choisi une vie sans possibilité d'enfants", tranche-t-il.Un récent sondage BVA démontre pourtant que les Français sont majoritairement favorables au mariage gay et à l'adoption des couples homos. A Lyon, l’association Lesbian and Gay Pride dénonce un texte "homophobe" : "Au nom de nos convictions politiques, nous refusons que des personnes soient montrées du doigt comme elles le sont dans ce manifeste. Les familles homoparentales sont cataloguées comme dangereuses", selon l'association.Elle s'est tout de même félicitée du recul de signataires car en 2006, ce texte recueillait l'appui de 174 députés.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
toctoc le 20/01/2012 à 15:22

si t'es gay rit don

Signaler Répondre

avatar
lolita le 20/01/2012 à 15:19
bob a écrit le 20/01/2012 à 14h29

N'importe quoi la droite cul-bénie, mieux vaut être élevé par 2 personnes du même sexe équilibrées (et y en a plein), que par un père et une mère défaillants (y en a tellement).

mieux vaut le soleil à la pluie !
c'est a peu près ce que tu dis !

Signaler Répondre

avatar
bob le 20/01/2012 à 14:29

N'importe quoi la droite cul-bénie, mieux vaut être élevé par 2 personnes du même sexe équilibrées (et y en a plein), que par un père et une mère défaillants (y en a tellement).

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.