Buffet et Meunier dans le shadow cabinet de Wauquiez

Buffet et Meunier dans le shadow cabinet de Wauquiez
Laurent Wauquiez - LyonMag

Un an et demi après l'élection d'Emmanuel Macron à la présidentielle, Laurent Wauquiez contre-attaque.

Il vient d'officialiser les membres de son shadow cabinet, ceux qui seront chargés de créer un programme pour porter le candidat des Républicains en 2022.

Le président du parti a ainsi fait confiance à Eric Ciotti (Intérieur), le membre le plus connu du cabinet de l'ombre. Les autres membres sont plus qualifiés d'experts, et sont donc moins connus du grand public.

Dans le Rhône, deux élus ont été choisis par Laurent Wauquiez. Il s'agit du sénateur, ancien maire d'Oullins, François-Noël Buffet, qui sera chargé de la Justice. Également avocat, il est un spécialiste du droit d'asile et de l'immigration. "Cette nouvelle équipe doit être force de propositions et d'alternatives pour notre famille politique. Nous devons produire et proposer du fond aux Français !", a réagi l'intéressé.

L'autre élu côtoie régulièrement Laurent Wauquiez puisqu'il est vice-président à la Région. Il s'agit de Philippe Meunier. L'ancien député du Rhône est chargé de la Défense, un thème qu'il a déjà appréhendé lorsqu'il était secrétaire de la commission de la Défense à l'Assemblée nationale.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
OLALA le 07/12/2018 à 20:21

apres son gros mensonge national devant la France entIère ou il affirme qu 'il n'a jamais porté de gilet jaune, il n'avait pas le choix que de baisser la taxe carburant de la Région.
Deux mensonges dans la semaine ca fait beaucoup.
mr LW SE DONNE EN MOYENNE UN MENSONGE PAR MOIS....

Signaler Répondre

avatar
lolipop le 22/11/2018 à 13:59

Les républicains... le renouveau ! où sont les femmes ????

Signaler Répondre

avatar
lol le 22/11/2018 à 12:31

Nadine Morano au ministère de l’immigration Marion au droit des femmes Jean Marie au conseil constitutionnel Georges tron a la santé

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 22/11/2018 à 11:25

Au Puy-en-Velay, samedi 17 novembre 2018 :
Selon Le Canard enchaîné, le président du parti Les Républicains aurait demandé à des militants locaux de "jouer" les "gilets jaunes" afin d'éviter d'être pris à partie.
En même temps le Huron aurait dû présenter son shadow cabinet en gilets jaunes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.