Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Hamdan Al Kamali, avec le maillot de l'Olympique Lyonnais et entouré de Rémi Garde et de Jean-Michel Aulas - Photo olweb.fr

Qatar : l’OL sur les traces du PSG ?

Hamdan Al Kamali, avec le maillot de l'Olympique Lyonnais et entouré de Rémi Garde et de Jean-Michel Aulas - Photo olweb.fr

L’arrivée, cette fois-ci officielle, d’Al Kamali à l’Olympique Lyonnais, confirme la nouvelle politique sportive et financière du club mais aussi du football européen.

La photo, certes anecdotique, marque pourtant la seule arrivée pour l’OL lors de ce mercato hivernal. Hamdan Al Kamali, tout juste 20 ans, a débarqué à Lyon pour évoluer d’abord dans le groupe Pro 2 et il doit intégrer à terme le groupe pro et jouer avec Lisandro et Gomis, peut-être dès l’année prochaine. "J’étais très triste de ne pas pouvoir venir cet été car mon club n’a pas accepté de me libérer", déclare le joueur émirati sur le site internet de l’OL, avec sur le dos le maillot de son nouveau club. "Mais lorsque l’OL a rouvert le dossier et entamé les négociations, j’étais content de pouvoir venir. Maintenant, je souhaite rester le plus longtemps possible." Une longévité qui pourrait tout aussi bien être bénéfique à l’effectif lyonnais (Al-Kamali est considéré comme l’un des 100 meilleurs jeunes joueurs du monde) que pour les finances de l’OL. Car avec l’implication de plus en plus forte des pays du Moyen-Orient dans la direction des clubs européens, la France ne pouvait pas rester à la marge. Le PSG, avec la puissance financière du Qatar, et aujourd’hui l’OL, dans une moindre mesure avec les Emirats Arabes Unis, emboîtent le pas de Manchester City notamment. Et le président Jean-Michel Aulas ne s’en cache pas, toujours sur le site de l’OL, et il va même plus loin que lors de ces précédentes déclarations : "Tout d’abord, je pense que l’on aura des échanges sur le plan sportif. On espère bien, avec Rémi [Garde], pouvoir faire des stages puisque c’est un pays, notamment pour l’hiver, qui a des installations avec de bons terrains et de bonnes structures d’accueil pour les équipes professionnelles. On espère également pouvoir accueillir le Prince qui est bien évidement invité à venir visiter les installations [de Lyon]." L’idée de vendre le club n’a pas encore effleuré l’esprit de JMA, mais le développement de ces différentes actions devrait s’intensifier à l’avenir : "C’est aussi anticiper des échanges avec un certain nombre de pays qui se développent plus vite que d’autres au niveau du football. La politique que nous essayons de mener avec les pays d’Arabe-Unis est pour nous l’occasion d’avoir les meilleurs représentants en termes de joueurs."



Tags : mercato | émirats arabes unis | ol | Jean-Michel Aulas | hamdan al kamali |

Commentaires 1

Déposé le 06/03/2012 à 15h57  
Par popo69 Citer

IL FAUT VENDRE (((Y C)) pour stabiliser l’équipe de l'ol
car c. le joueur le mieux payer qui rapporte rien, ça aussi c. un des caprices de JMA.

il faut mettre JMA a la retraite qui laisse la place a BLC pour refaire l'ol.

bonne chance a l'ol et allez L'OL

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.