Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo LyonMag

Vague de froid à Lyon : même pas peur !

Photo LyonMag

La vague de froid, qui sévit l’agglomération lyonnaise depuis une semaine déjà, ne devrait s’achever qu’à partir de ce dimanche. En attendant, des spécialistes apportent leurs recommandations pour adopter un comportement quotidien en adéquation avec cette période de l’année.

Habillement :
La fashion week attendra ! Cet hiver, la mode est aux doudounes et autres chapkas. La règle d’or pour éviter à tout prix de subir le froid est celle dite des  "trois couches". Votre tenue doit comprendre un tee-shirt près du corps pour se protéger de l’humidité, de préférence en matière synthétique plutôt qu’en coton. Par-dessus, il convient de choisir un pull en fibres polaires, qui allie aération et isolation thermique, pour garder les calories. Enfin, le mieux est d’arborer un coupe-vent ou un imperméable qui servira à barrer la route au vent. On répète souvent qu’il est important de protéger les extrémités. En effet, c’est à ces endroits que l’on perd le plus de chaleur corporelle. Bonnet pour la tête et les oreilles, écharpe pour le nez et la bouche, gants pour les mains et chaussures fourrées ou semelles isolantes pour les pieds doivent donc compléter votre panoplie. A noter qu’il est indispensable de ne pas se vêtir de vêtements trop petits ou trop serrés : une mauvaise circulation du sang réduit la capacité du corps à produire de la chaleur.

Alimentation :
"Le froid augmente la consommation d’énergie de l’organisme par un comportement de lutte par rapport au froid, explique Mathilde Bounakoff. On va être automatiquement attiré par les aliments sucrés et les aliments gras ». Et il faut réguler ces envies. Le constat semble sans appel. Faut-il dire adieu à cette raclette tant convoitée ? "Non, il faut manger avec plaisir et sans culpabilité, répond la diététicienne, mais d’un autre côté il faut garder en tête que ce n’est pas une alimentation à avoir quotidiennement". Notre équilibre alimentaire s’établit sur une dizaine de jours, avec des phases de grandes sensations de faim et d’autres où on aura nettement moins faim.  "Si on sait s’écouter, c’est une régulation qui se fait naturellement", lance-t-elle. Mais quels aliments privilégier ? "Il peut être intéressant de cibler différentes richesses vitaminiques, note la spécialiste du comportement alimentaire. La vitamine C aide l’organisme à stimuler nos défenses naturelles contre les attaques bactériennes et virales et à renforcer le système immunitaire". Cela tombe bien les produits les plus riches en vitamine C sont de saison : poivron rouge et vert, cresson, chou rouge, kiwi, litchi, les différents agrumes et le persil. "Une orange le matin et un kiwi en dessert par exemple sont très recommandés".

Personnes fragiles :
Le froid touche plus particulièrement ceux dont le corps est le moins protégé. C’est notamment le cas des enfants en bas âge. Pour docteur Florence Lapica, représentante des médecins généralistes du Rhône, "il est possible de sortir avec son enfant. Il suffit de bien l’habiller, notamment s’il est en poussette ou s’il ne marche pas". Mais pour les nouveau-nés, mieux vaut ne pas prendre de risques : "Un enfant de trois mois doit être sorti avec encore plus de précautions car sa régulation thermique sera moins importante que celle d’un adulte ou d’un enfant plus grand". Les personnes âgées sont aussi vulnérables face à ces températures. Le médecin généraliste préconise "qu’elles évitent de sortir lorsqu’il fait extrêmement froid". Pour les personnes en insuffisance respiratoires, le brouillard et le vent sont des facteurs aggravant et doivent les inciter à sortir seulement dans des cas impératifs.

Sport :
Les adeptes du footing matinal sont habituellement légion sur les quais du Rhône. Faire du sport dehors. "Il est déconseillé de courir à pied en dessous de 0°C, prévient le docteur Anthony Valour, médecin du sport au centre médical et sportif de Lyon Gerland. Ou alors il faut vraiment préparer sa course, faire un échauffement dans un lieu chaud pour arriver à l’extérieur chaud". Le danger, c’est la blessure comme la déchirure musculaire. L’hydratation est encore plus importante que d’habitude, et ce "avant, pendant et après". Le spécialiste du sport recommande "un quart d’heure d’étirement après une course à pied de 45 minutes". Il faut aussi privilégier la mi-journée pour pratiquer un exercice physique en extérieur plutôt qu’en début de matinée ou en fin d’après-midi. D’autres sports peuvent servir d’alternative : la natation, le vélo d’appartement. On peut aussi pratiquer le même sport que d’habitude mais trouver refuge dans un gymnase, comme pour le football en salle. Cette période rude pour les organismes "peut aussi être l’occasion de faire une trêve", pour faire souffler la machine. "La quantité de sport à l’extérieur doit être moins importante qu’à l’habitude, conclut Florence Lapica. Les personnes asthmatiques doivent s’abstenir".



Tags : froid | sport | vêtements | alimentation |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.