Visite mouvementée à la mi-journée sur le futur site du Stade des Lumières à Décines

Une trentaine d'opposants au projet a perturbé la visite en bus d'une délégation de l'OL.
Une délégation composée de dirigeants du club et d'une cinquantaine de journalistes. Des militants n'ont pas hésité à se coucher sous les roues du bus pour l'empêcher d'avancer, nécessitant l'intervention de la police. Les opposants prévoient d'autres actions.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lucien le 02/05/2012 à 15:29

Dimanche prochain, ne votez surtout pas pour l'ami du grand démocrate lyonnais !

A Lyon, il y a ce projet de stade privé financé par des fonds public.
A Nantes, un autre grand socialiste veut imposer un aéroport...

Sérieusement, vous voulez que ces gens-là aient encore plus de pouvoir et se foutent de votre gueule ?!

Signaler Répondre

avatar
Robespierre le 02/05/2012 à 14:19

Non content de se gaver d'indemnités publiques, de cumuler les mandats, d'écrêter les sbires, de piocher dans la caisse publique, de placer femmes, maitresses et enfants à des postes dont les revenus sont tirés de la collectivité, etc... Voilà que Collomb and Co viennent en plus parader sur des terres qui ne leur appartiennent toujours pas.
Un jour viendra il leur faudra répondre de leurs actes devant un tribunal populaire.

Signaler Répondre

avatar
1789 n'a pas fini le boulot le 02/05/2012 à 13:32

On nous disait que tout LYON et le Monde entier adhérait à ce projet "privé" e-xem-plaire qui ne couterait pas un centime au contribuable

(dixit COLOMB, BRAILLARD, AULAS etc..)
tous des menteurs de première

et ils font faire le tour de ce qui appartient encore aux contribuables jusqu'à nouvel ordre, ils n'ont pas les sous pour se payer leur danseuse et ils veulent tondre la laine sur le dos de ceux qui n'en ont presque plus

HONTE AU BATARD

Signaler Répondre

avatar
Carine le 02/05/2012 à 13:02

Oh que oui, comment faire faire le tour du propriétaire alors que l'on ne possède pas un m2 ? Les propriétaires aujourd'hui sont les contribuables et pas la foncière du Montout.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.