Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les élus et syndicats se sont mobilisés pour Veninov, repris par le groupe autrichien Windhager - Lyonmag.com

Veninov, la victoire au bout du combat

Les élus et syndicats se sont mobilisés pour Veninov, repris par le groupe autrichien Windhager - Lyonmag.com

Ce sont des larmes de joie qui coulent sur les joues des employés de Veninov. L’émotion était forte pour les salariés, leur famille et les élus qui se sont battus à leurs côtés, et qui peuvent enfin tirer un trait sur 18 mois de galère.

Des larmes et des embrassades de soulagement aussi. Les salariés ont passé un an et demi à occuper leur usine, à entretenir leurs outils de travail et à se battre avec la justice pour obtenir gain de cause. Finalement, le 4 mai dernier, le tribunal de commerce de Nanterre a officialisé la reprise de l’entreprise historique de toile cirée par le groupe autrichien Windhager. "Ca y est, on l’a", se réjouit Stéphane Navarro, délégué du personnel CGT en brandissant l’ordonnance du Tribunal de Nanterre, "on a gagné !" , scande-t-il, tout sourire sous les applaudissements et les cris de joies des  salariés présents. "Veninov, ça représente un tiers de ma vie !", explique Pierre Grand, employé depuis 25 ans. "C’était un an de galère avec des hauts et des bas. Ca a été très difficile parfois sur le plan personnel ou familial… On était parfois au fond du trou mais on a tenu grâce à notre unité et notre solidarité. Je n’arrive pas encore à réaliser que c’est fini", confie-t-il.

"On a mené un très long combat pour faire flancher un requin de la finance, on en est fiers et pressés de redémarrer", lance Stéphane Navarro. Michèle Picard et André Gerin, soutiens de taille pour les salariés, se sont également joints à leur joie. "C’est une belle victoire", estime la maire de Vénissieux avec émotion, "une belle victoire des salariés, de la ville et des habitants". "Nous avons assisté à une mobilisation comme jamais auparavant" ajoute-t-elle, "cela a payé, et j’espère qu’on va retrouver un grand Veninov". Un espoir que partage Andre Gérin qui insiste sur l’importance du "combat made in France". Le député de la 14e circonscription du Rhône parle d’une "victoire pour les petites gens". "Cette victoire en appelle d’autre" espère-t-il, "il y a un réel combat  à mener sur tous les charognards de la finance qui tuent l’économie et l’industrie". André Gerin félicite les employés pour leur persévérance "vous pouvez être fiers du combat que vous avez mené !".  Une lutte qui n’est pourtant pas tout à fait terminée rappelle Stéphane Navarro, "la véritable victoire sera lorsque les machines seront rallumées". "Il reste encore loa bataille du redémarrage, à voir combien de postes exactement seront préservés et à quelles conditions". Les salariés de Veninov se rendront d’ici la fin du mois en Autriche pour discuter avec les dirigeants de groupe repreneur. «Mais si tout se passe bien, le résultat nous satisfait" estiment-ils. La reprise d’activité devrait avoir lieu en automne 2012 et 40 à 50 emplois sur 87 seront sauvegardés. Le groupe prévoit de reconquérir le marché français puis européen avec près de 2.4 millions d’investissement sur 3 ans, et pourrait employer jusqu’à 80 personnes en 2015.

En un an, Veninov a obtenu le soutien de nombreux élus et collectivités : Michèle Picard, André Gerin mais aussi la préfecture du Rhône, la Région Rhône-Alpes ou encore le Grand Lyon. Placée en liquidation judiciaire depuis juillet 2011, l’entreprise, ses bâtiments, ses machines et ses marques avait été cédés pour une somme dérisoire au groupe Gordon Brothers, toujours concerné par une enquête judiciaire. Un prêt qui pourrait être "illégal et dans des conditions léonines" selon Jean-François Carenco le préfet du Rhône.



Tags : veninov | Lyon | vénissieux | André Gerin |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.