Il vole un taxi à Lyon et termine sa cavale avec une balle dans la joue

Il vole un taxi à Lyon et termine sa cavale avec une balle dans la joue
Photo d'illustration - LyonMag

Un homme, ancien boxeur amateur, s'est mis dans de beaux draps dans la nuit de vendredi à samedi.

A Lyon, il arrête un taxi et lui ordonne de l'emmener à Genève. La course étant onéreuse, le chauffeur du taxi lui demande comment il compte régler la note. Il se fait alors rouer de coups par son client, prend la fuite avec les clés mais se fait rattraper dans la rue. Le boxeur repart ensuite au volant du taxi volé, direction la Haute-Savoie.
Ce qu'il ne sait pas, c'est que le taxi est équipé d'un système de géolocalisation et que les policiers l'attendent déjà à Annecy-le-Vieux. Deux fonctionnaires forment un barrage et arrêtent le véhicule volé. Sauf que le boxeur ne veut pas se faire pincer, il démarre alors en trombe et fonce sur les policiers. Ces derniers dégainent, tirent dans les pneus et à travers le pare-brise. Selon le Progrès, le chauffard est alors atteint d'une balle dans la joue. Ce qui ne le stoppe pas pour autant mais sa dernière tentative de marche arrière est vite avortée.
Après son opération de la joue et sa garde à vue, l'homme doit rencontrer dimanche un juge d'instruction qui peut l'inculper pour vol avec violence et tentative de meurtre à l'encontre des dépositaires de l'autorité publique.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Enzo le 09/07/2012 à 18:40
Brigitte a écrit le 08/07/2012 à 12h40

Toute ma sympathie va à ce chauffeur victime d'une agression particulièrement violente et du vol de son outil de travail. Pour autant je ne peux pas m'empêcher de penser à l'agresseur qui, même s'il mérite un châtiment exemplaire, est passé à deux doigts de se prendre UNE BALLE DANS LA TÊTE (!!!) par un policier. C'est pour le moins disproportionné et inquiétant quant aux pratiques de certaines personnes censées représenter l'ordre et la justice dans ce pays.

T'as raison Brigitte, ils auraient dû plutôt lui mettre un PV ou pire lui tirer l'oreille.

Signaler Répondre

avatar
lucienne le 08/07/2012 à 17:59

"Les policiers, comme la loi les y autorise, ont riposter après avoir été menacés physiquement, par cet individu qui leur à foncer dessus avec la voiture."

En effet, la loi prévoit une riposte proportionnée. En l'occurrence pour stopper un véhicule le protocole prévoit de tirer dans les pneus. Ce que certains policiers ont fait. D'autres ont tiré dans le pare-brise, risquant ainsi de tuer le suspect. Cela constitue une faute.

"En l'espèce, il ne s'agit pas de donner la mort à un délinquant."

C'est malheureusement l'issue la plus fréquente lorsqu'un balle de revolver rencontre le visage de quelqu'un.

Signaler Répondre

avatar
lucien le 08/07/2012 à 17:12

"jonathan" revisite les faits !

Le débat sur la peine de mort est clos fort heureusement.

En l'espèce, il ne s'agit pas de donner la mort à un délinquant.

Les policiers, comme la loi les y autorise, ont riposter après avoir été menacés physiquement, par cet individu qui leur à foncer dessus avec la voiture.
De délinquant cet individu, aurai pu devenir criminel s'il avait rouler sur les flics.

"jonathan", souhaitez-vous que les flics soient armés de filets à papillon, pour interpeller les individus qui choisissent de devenir délinquant ou criminel ?

Comme pour "brigitte", je vous souhaite sincèrement de subir une belle et jolie agression, qui vous clouera des mois dans un lit, puis dans un fauteuil jusqu’à la fin de vos jours.
Il ne vous aura pas échapper, que je ne vous souhaite pas la mort, cela vous aurai empêcher de réfléchir...

Signaler Répondre

avatar
Jonathan le 08/07/2012 à 16:31

Petit rappel : la peine de mort est abolie en France depuis 1981. Et même à l'époque où elle était en vigueur, elle ne concernait pas les cas de vol avec violences. Il est donc légitime de questionner le fait que certains policiers aient ce jour-là visé le pare-brise (et donc la tête) plutôt que les pneus.
On peut considérer comme courageux le fait de s'engager dans la police de nos jours, mais cela ne donne pas le droit de faire n'importe quoi, et sûrement pas le droit de disposer de la vie des personnes que l'on est censé interpeler.

Signaler Répondre

avatar
angélisme le 08/07/2012 à 16:28

grâce à Brigitte marine LEPEN fait son beurre sur une société qui défend trop souvent l'agresseur que la victime...

Signaler Répondre

avatar
lucien le 08/07/2012 à 16:01

"Brigitte", je vous souhaite de subir au centuple la violence d'une agression similaire à celle de ce chauffeur !
Dans la foulée, j'espère que vous aurez a faire a des flics, qui se foutrons royalement de votre affaire, et n'identifierons jamais votre agresseur !

Non mais c'est un truc de fou ça !

Le mek cogne un chauffeur de taxi, lui vole son véhicule. L'individu résiste, il tente d'écraser les policiers, qui en riposte font usage de leurs armes et le blesse.

Et il y a des mou du bulbe, comme "brigitte" pour critiquer le travail exemplaire de ces flics ?!

Mais lorsque un ou des individus décident de commettre, des délits ou des crimes.
Ils ne peuvent ignorer et surtout ne peuvent faire les pleureuses, au prétexte qu'ils se sont pris un pruneau dans le buffet !
Cela fait parti des risques de leurs activités délictuelles ou criminelles !

Malheureusement les flics aussi, lorsqu'ils prennent leur service ne savent pas si ils vont rentrer en vie chez eux, à la fin d'une journée de travail.
Eux ont fait le choix, de protéger notre société et les citoyens qui la compose, y compris les mou du bulbe façon crevard, comme "brigitte".

Signaler Répondre

avatar
alain le 08/07/2012 à 13:48

marre de ces delinquants qui ce croient tout permis.la disproportion quand on est tranquille chez soi ,c'est toujours facile d'en parler , mais sur le terrain c'est autre chose...

Signaler Répondre

avatar
Brigitte le 08/07/2012 à 12:40

Toute ma sympathie va à ce chauffeur victime d'une agression particulièrement violente et du vol de son outil de travail. Pour autant je ne peux pas m'empêcher de penser à l'agresseur qui, même s'il mérite un châtiment exemplaire, est passé à deux doigts de se prendre UNE BALLE DANS LA TÊTE (!!!) par un policier. C'est pour le moins disproportionné et inquiétant quant aux pratiques de certaines personnes censées représenter l'ordre et la justice dans ce pays.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.