Lyon : 200 emplois supprimés chez Merck ?

Lyon : 200 emplois supprimés chez Merck ?
Photo d'illustration - DR

Un plan social serait en cours au sein du groupe pharmaceutique lyonnais.

Le plan présenté au début de l'été par la direction prévoirait au moins 200 suppressions de postes, selon les syndicats, dont les propos sont rapportés jeudi par Le Progrès. La direction dément. Merck compte 380 employés à Lyon et à Meyzieu.

Tags :

merck

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jean-Louis le 27/09/2012 à 19:30
Fabien a écrit le 27/09/2012 à 16h54

Le seul point où je suis d'accord avec toi la honte, c'est bien sur le financement de notre modèle social par les classes moyennes et non par nos millionnaires qui s'arrangent pour fuire l'impot ou pour ne payer que 2 ou 3 % d'impots sur le revenus. Alors que s'agissant des classes moyennes, c'est en générale 7% ou 8 %.
Perso, plus je paie d'impots et plus mon pouvoir d'achat augmente puisque mes revenus augmentent également.

7 ou 8 % sur plusieurs millions c'est toujours mieux pour les finances publiques que 30 % sur quelques milliers.
Fabien t'es un savant ignare.

Signaler Répondre

avatar
Fabien le 27/09/2012 à 16:54
honte a écrit le 27/09/2012 à 16h11

Mon petit Fab,

tu est bien dupe, a t'on avis pourquoi on verse des allocs a tour de bras, c'est pour acheter la paix social et éviter des mouvements révolutionnaires.
Cela afin de permettre aux mégas yachts de s’amarrer en toute quiétude a St Tropez, ou aux milliardaires de vivre en pays en France.
Le pire c'est que c'est la classe moyenne qui donne aux plus pauvres et non les milliardaires.

Le seul point où je suis d'accord avec toi la honte, c'est bien sur le financement de notre modèle social par les classes moyennes et non par nos millionnaires qui s'arrangent pour fuire l'impot ou pour ne payer que 2 ou 3 % d'impots sur le revenus. Alors que s'agissant des classes moyennes, c'est en générale 7% ou 8 %.
Perso, plus je paie d'impots et plus mon pouvoir d'achat augmente puisque mes revenus augmentent également.

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 27/09/2012 à 16:40
bereny a écrit le 27/09/2012 à 16h19

En 1789 le peuple Français c'est soulevé a cause de la famine,plus que les injustices conférées par les privilèges.

C'est exactement ce que dit Marcel.
La collusion entre élus et financiers pour s'arranger à ne laisser que quelques miettes au peuple afin qu'il ne se soulève pas et qu'il continue d'aller voter pour légitimer leurs orgies.

Signaler Répondre

avatar
bereny le 27/09/2012 à 16:19
Marcel a écrit le 27/09/2012 à 16h05

Fabien,
Si les financiers se permettent de tels comportements, c'est bel et bien parce que les politiques leur autorisent ce genre de comportements.
La société est censée réglementée ce qu'elle estime l'être.
Or les élus depuis le temps qu’ils en parlent ne font rien.
Et pour cause, le copinage pour ne pas dire les orgies entre financiers et élus de tous poils s’affiche sans même que le peuple se révolte.
Au contraire nous continuons de voter ce qui légitime les élus dans leurs comportements.
Fais le compte de ce que coûte à la Collectivité un élu et de ce qu’il apporte en valeur ajoutée à la Collectivité.
C’est terrifiant le ratio coût/valeur ajoutée d’un élu.
Les financiers n’y sont pour rien, ils ne font que profiter des largesses des élus qui ne servent plus l’intérêt collectif.
Les socialiste sont tous les pouvoirs en France aujourd’hui, pourquoi ne prennent-ils pas les mesures adéquates pour réglementer ces financiers ?

En 1789 le peuple Français c'est soulevé a cause de la famine,plus que les injustices conférées par les privilèges.

Signaler Répondre

avatar
honte le 27/09/2012 à 16:11
Fabien a écrit le 27/09/2012 à 14h37

Ce message s'adresse à honte (qui porte bien son nom d'ailleurs).
Je souhaite qu'un jour tu prennes conscience des grosses conneries que tu racontes.
Les vrais responsables du bordel ambiant ne sont pas les pseudo assistés de ce pays et encore moins les roms mais bel et bien les financiers pour qui le facteur humain est un détail vis à vis des énormes profits engendrés par ces voleurs.
Ces énormes profits engendrés sont détournés de l'économie réelle pour etre amassées dans les paradis fiscaux bien au chaud.
PAr conséquent, cet argent manque pour alimenter notre système bassé uniquement sur la croissance. Du coup plus de consommation car les acteurs économiques que nous sommes ont moins d'argent. et plus grave plus d'investissement dans les entreprises.
bref ... le cercle vicieux !!!!

Mon petit Fab,

tu est bien dupe, a t'on avis pourquoi on verse des allocs a tour de bras, c'est pour acheter la paix social et éviter des mouvements révolutionnaires.
Cela afin de permettre aux mégas yachts de s’amarrer en toute quiétude a St Tropez, ou aux milliardaires de vivre en pays en France.
Le pire c'est que c'est la classe moyenne qui donne aux plus pauvres et non les milliardaires.

Signaler Répondre

avatar
Marcel le 27/09/2012 à 16:05

Fabien,
Si les financiers se permettent de tels comportements, c'est bel et bien parce que les politiques leur autorisent ce genre de comportements.
La société est censée réglementée ce qu'elle estime l'être.
Or les élus depuis le temps qu’ils en parlent ne font rien.
Et pour cause, le copinage pour ne pas dire les orgies entre financiers et élus de tous poils s’affiche sans même que le peuple se révolte.
Au contraire nous continuons de voter ce qui légitime les élus dans leurs comportements.
Fais le compte de ce que coûte à la Collectivité un élu et de ce qu’il apporte en valeur ajoutée à la Collectivité.
C’est terrifiant le ratio coût/valeur ajoutée d’un élu.
Les financiers n’y sont pour rien, ils ne font que profiter des largesses des élus qui ne servent plus l’intérêt collectif.
Les socialiste sont tous les pouvoirs en France aujourd’hui, pourquoi ne prennent-ils pas les mesures adéquates pour réglementer ces financiers ?

Signaler Répondre

avatar
Fabien le 27/09/2012 à 14:37
honte a écrit le 27/09/2012 à 13h46

Tu rêve, on gave les Français d'alloc bien grâce, tu peut maintenant vivre sans bosser dans notre beau pays de glandeurs.
Attention maintenant il faut aider les ROMS. On vient de leur faire un chèque de 300.000 euros grâce a tes impôts, par contre tu trouve pas de crèches a Lyon pour tes gosses.

Ce message s'adresse à honte (qui porte bien son nom d'ailleurs).
Je souhaite qu'un jour tu prennes conscience des grosses conneries que tu racontes.
Les vrais responsables du bordel ambiant ne sont pas les pseudo assistés de ce pays et encore moins les roms mais bel et bien les financiers pour qui le facteur humain est un détail vis à vis des énormes profits engendrés par ces voleurs.
Ces énormes profits engendrés sont détournés de l'économie réelle pour etre amassées dans les paradis fiscaux bien au chaud.
PAr conséquent, cet argent manque pour alimenter notre système bassé uniquement sur la croissance. Du coup plus de consommation car les acteurs économiques que nous sommes ont moins d'argent. et plus grave plus d'investissement dans les entreprises.
bref ... le cercle vicieux !!!!

Signaler Répondre

avatar
honte le 27/09/2012 à 13:46
Fabien a écrit le 27/09/2012 à 10h14

Le gros pb de tous les gouvernements Européens est qu'ils n'ont plus la possibilité de renverser le cours des choses .... ce sont les financiers qui ont pris la main et ils ne comptent pas la lacher si facilement.
Seule une révolution des peuples Européens est en mesure de renverser ce sytème ultra libéral et antisocial.
N'oublions pas que l'union fait la force !

Tu rêve, on gave les Français d'alloc bien grâce, tu peut maintenant vivre sans bosser dans notre beau pays de glandeurs.
Attention maintenant il faut aider les ROMS. On vient de leur faire un chèque de 300.000 euros grâce a tes impôts, par contre tu trouve pas de crèches a Lyon pour tes gosses.

Signaler Répondre

avatar
kilou le 27/09/2012 à 13:42

Ceux qui ont votées socialiste, doivent porter des mégas cornes sur la tête.
Vous avez votés, a vous d'assumer.

Signaler Répondre

avatar
gereo le 27/09/2012 à 13:39

Et encore il s'agit que de la fasse emmargée de l'iceberg.
Combien de petites sociétés licencies tous les jours sans que cela fasse la une des journaux.
Le plus dramatique dans tous cela, c'est que des millions de familles vont se retrouvées en situation de surendettement, voir de faillite, notamment ceux qui doivent rembourser un crédit immobilier sur 30 ans.
comme en Espagne des millions d'appartement a vendre qui ne trouvent pas preneurs, et des faillites personnel a gogos.

Signaler Répondre

avatar
Nicolas le 27/09/2012 à 11:14

Les socialistes ont donc délibérément menti.
Ils prétendaient le contraire pendant toute leur campagne.
Non contents d'avoir été élus grâce aux français nouvellement naturalisés et issus de l'Afrique, ils ont escroqués les élections en affirmant main sur le coeur qu'ils combattraient la finance.

Signaler Répondre

avatar
Valerie T le 27/09/2012 à 10:46

@ Damien : Parfaitement on ne peut mieux résumer la situation, peu d'alternatives possible à part une révolte des peuples ou des partis prônant le changement radical (hors les extrêmes bien sûr).

Signaler Répondre

avatar
Fabien le 27/09/2012 à 10:14

Le gros pb de tous les gouvernements Européens est qu'ils n'ont plus la possibilité de renverser le cours des choses .... ce sont les financiers qui ont pris la main et ils ne comptent pas la lacher si facilement.
Seule une révolution des peuples Européens est en mesure de renverser ce sytème ultra libéral et antisocial.
N'oublions pas que l'union fait la force !

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 27/09/2012 à 09:01

Pourquoi les labos se gêneraient-ils à licencier avec leurs milliards de profits ?
Puisque 900 emplois supprimés chez Sanofi, une victoire pour Montebourg…

Sanofi a annoncé, mardi 25 septembre, un plan social prévoyant la suppression de 900 emplois en France. Après avoir qualifié le plan «d’inacceptable», le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, considère cette annonce comme une victoire…

Montebourg, qui, quatre jours seulement après avoir trouvé le plan «inacceptable», le trouve finalement très acceptable : «Quand une entreprise fait cinq milliards de profits, comme c’est le cas dans Sanofi (…) elle a le droit de se réorganiser», a affirmé, dimanche, le ministre du Redressement productif lors de l’émission Capital sur M6.

Source : Marianne 2

Signaler Répondre

avatar
Marcel le 27/09/2012 à 08:49

Mais que font et qu'attendent les socialistes qui nous avaient promis une société apaisée ?
N'est-ce pas M. Hollande ?
Maintenant qu'avec votre compagne vous avez touché le firmament de la Présidence de la République française le sort des français vous importe peu.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.