Levothyrox : un procès en appel à Lyon pour 3 300 plaignants

Levothyrox : un procès en appel à Lyon pour 3 300 plaignants
LyonMag

En mars dernier, 4 113 victimes présumées de la nouvelle formule du Levothyrox avaient été déboutées par la justice lyonnaise dans leur demande d'indemnisation.

A partir de ce mardi, ils seront 3 329 malades à assister à leur procès en appel à Lyon.

Ces derniers, malades de la thyroïde et affectés par la nouvelle formule du Levothyrox, réclament des indemnités, au titre de préjudice et de défaut d'information, affirmant avoir souffert d'effets indésirables, des maux de tête ou des essoufflements notamment, lorsque la formule du médicament a changé en 2017.

En première instance, la justice avait indiqué que le laboratoire Merck, qui commercialise le médicament, n'avait commis aucune faute. 

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
hypocrisie française le 08/01/2020 à 17:43

Les loobies pharmaceutiques sont uniquement là, pour leur BUSINESS et non pour soigner leur prochain.

Signaler Répondre

avatar
Obscurantisme européen en marche. le 08/01/2020 à 17:42

Procès ? Un Belle Mascarade pour faire croire que les loobies pharmaceutiques,les multinationales,le progressisme satanique peut-être jugés et punis, mdrrrrrrr. Ils obligent à consommer du générique chinois DANGEREUX et bas de gamme qu’ils revendent dix fois plus Cher . Des Vaccins qui vous rendent malades au lieu de vous guérir .comme ça, ils continuent à vous vendre leur merde de génériques pour finir de vous tuer, business oblige. Comme aux USA , la carte bleue a remplacé progressivement la carte verte qui devra disparaître pour laisser place à 90/100 au privé et à ses loobies .

Signaler Répondre

avatar
Scandale sans nom le 07/01/2020 à 19:50
Que de... a écrit le 07/01/2020 à 18h14

...méconnaissances du tragique problème..on ferait mieux de ne pas écrire de telles stupidités..l'affaire de fric c'est le labo quiagpuille cela au détriment des patients dont la majorité n'a pas porté plainte alors étudiez donc le cas..

Vous avez raison:invalidité d un membre de la famille en lien avec la prise du nouveau médoc (incapacité de marcher en 1 semaine) mais compte tenu d une autre pathologie neurodegenerative anterieure ,le poisson a été noyé pour l attribuer à l autre pathologie..aucune plainte de fait car perye de temps et d argent mais les faits sont là.

Signaler Répondre

avatar
Que de... le 07/01/2020 à 18:14

...méconnaissances du tragique problème..on ferait mieux de ne pas écrire de telles stupidités..l'affaire de fric c'est le labo quiagpuille cela au détriment des patients dont la majorité n'a pas porté plainte alors étudiez donc le cas..

Signaler Répondre

avatar
le fric le 07/01/2020 à 12:55

Toujours je tousse trois fois procès

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 07/01/2020 à 09:00

Encore une histoire de fric.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.