Michel Neyret : "les huit mois de détention n'ont pas affaibli ma combativité"

Michel Neyret : "les huit mois de détention n'ont pas affaibli ma combativité"
Photo DR

L'ex numéro 2 de la PJ lyonnaise est de retour chez lui en Isère. Michel Neyret est toujours sous contrôle judiciaire mais il profite d'un assouplissement. Il a enfin pu quitter la Meurthe-et-Moselle pour retrouver ses terres iséroises.

C'est près d'Estrablin  qu'iTélé et RTL ont pu interviewer l'ex super-flic. Ce dernier apparaît soulagé, deux jours seulement après être revenu dans la région : "ça faisait un an que je n'avais pas vu ma famille, ma femme, ma maison, donc vous pouvez imaginer dans quel état d'esprit je suis après ce sevrage […] c’est une joie et un bonheur de retrouver mes proches". 
Michel Neyret doit aujourd’hui "réapprendre sa vie", selon ses termes : "à Toul et à Nancy, je me suis créé un réseau d’amis très proches, je me suis reconstruit pour rependre confiance en moi".  
Le Lyonnais revient sur ses huit mois de détention à la prison de la Santé. Il qualifie ce passage comme d"une bulle" dans sa vie. "J'étais dans une bulle pénitentiaire, j'ai noué des relations avec mes voisins détenus comme Samy Nacéri".
Mais il précise que ces huit mois de détention n’ont pas affaibli sa combativité, ni sa détermination:  "je reste un battant, je le serai toute ma vie et donc ce n'est pas cet épisode judiciaire qui va changer mon caractère profondément".
Michel Neyret a trouvé les ressources pour traverser cette épreuve dans la lecture, l’écriture ou le sport. Cette expérience lui a aussi ouvert les yeux sur les conditions de vie de l’enferment carcéral "ça fait réfléchir" dit-il.
Michel Neyret évoque également sa révocation de la police, qu’il "accepte", mais parle de "déception" et de " regrets". Il ajoute qu’il va voir avec ses avocats s’il fait appel de la décision administrative, mais l’amertume est bien présente "les 30 années de service que je considère irréprochables n"ont pas été prises en compte" regrette t-il.

Tags :

michel neyret

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
surfdusud47 le 18/10/2012 à 13:38

il est scandaleux ce bonhomme
c'est aussi un monstre parfait

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.