Avec François Fillon, pas de parachutage à Lyon

Avec François Fillon, pas de parachutage à Lyon
François Fillon - LyonMag

L’ancien premier ministre, après une après-midi à Villefranche, était en meeting vendredi soir à Oullins.



L’invitation était lancée par son fidèle soutien local, le sénateur-maire François-Noël Buffet.
Il est 19h30 lorsque François Fillon, entouré de ses lieutenants Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse, pénètre dans le gymnase Maurice Herzog. Un nom évocateur pour celui qui rêve d’accéder aux sommets de son parti.
Moins d’un mois après le meeting de Jean-François Copé à Caluire, François Fillon réussit à faire mieux que son rival. Plus de militants, plus de personnalités locales, le Sarthois apparaît donc plus rassembleur. D’ailleurs, il invite sur scène une dizaine d’élus : Jean-Patrick Courtois, Michel Forissier, Françoise Grossetête, Elisabeth Lamure, Patrice Verchère, Dominique Nachury, Bernard Perrut, Michel Terrot, Philippe Cochet, Nora Berra et Michel Havard. Dans la salle, Michel Noir est ovationné.

En bon maître de cérémonie, François-Noël Buffet exhorte la salle, pousse ses collègues sur le grill de l’applaudimètre et félicite son invité d’avoir réussi à faire concurrence à James Bond, dont le dernier opus sortait vendredi. Le maire oullinois va ensuite faire un lapsus révélateur en évoquant l’échéance du 18 juin, plutôt que celle du 18 novembre. L’ombre du gaullisme plane sur François Fillon, ce dernier ne s’en est jamais caché tant il veut, comme son modèle, provoquer un redressement national.

Après plusieurs interventions de ses amis élus, pas forcément inspirés, l’ancien premier ministre se présente devant les militants dans un style qui tranche avec celui de Copé. Pas de pupitre, pas d’effort superflu, François Fillon s’assoit sur une table, "sa cheville a encore besoin de rééducation, la gauche bien sûr".
S’il rejoint le maire de Meaux sur de nombreux points, Fillon dispose d’une technique d’approche différente, moins corrosive. "Je ne viens pas pour vous dire que les socialistes sont nuls et qu’on pourrait redresser le pays avec trois réformes", explique-t-il aux 1500 sympathisants attentifs. Pour y arriver, il miserait plutôt sur un rassemblement des électeurs, du centre et même du FN. Tout en assénant quelques piques à François Hollande, "un homme intelligent, du moins qui a fait des études qui le laissent à penser".

Si Jean-François Copé, lors de sa venue dans le Rhône, n’avait pas osé s’aventurer dans le bourbier local naissant, François Fillon et ses lieutenants eux n’auront de cesse de citer Lyon. D’abord pour tacler Gérard Collomb, "qui, comme de nombreux Français, semble avoir oublié qu’il a voté pour François Hollande" selon Laurent Wauquiez. Et pour tirer les choses au clair sur les municipales 2014 : "Je veux réformer la carte d’adhérent, déclare François Fillon. Je veux en faire une carte d’électeur pour que vous soyez interrogés sur la stratégie de l’UMP, que vous donniez vos avis sur les élections locales, municipales".
Une simple phrase qui balaie du revers de la main les rumeurs de parachutage qui planaient sur la droite lyonnaise. François Fillon anoblit du même coup l’idée des primaires de Michel Havard. Le conseiller municipal n’a d’ailleurs pas pu retenir sa joie lors de l’annonce de l’ancien pensionnaire de Matignon. Tout sourire, il sait qu’il vient d’accroître ses chances de représenter l’UMP en 2014. A condition que François Fillon devienne président du parti en novembre prochain. Vendredi soir à Oullins, personne ne semblait prévoir le contraire.

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kiki le 29/10/2012 à 06:22

En résumé, on s est bien ennuyé à Oullins

Signaler Répondre

avatar
mdr le 28/10/2012 à 21:18

@droite villeurbannaise c'est quoi la droite villeurbannaise ???? Les guignols qui s'attribuent des titres et surtout des sou-titres ? Combien de nouveaux adhérents ? Quelle ouverture ? Continuez à vous raidir durant les commémorations pendant ce temps là celles et ceux qui aufotn vraiment envie de réussir à Villeurbanne s'occuperont des choses sérieuses. Sans rancune

Signaler Répondre

avatar
LDD le 28/10/2012 à 19:19
momo a écrit le 28/10/2012 à 09h20

une fois de plus tu sera dans l opposition

Ah la droite villeurbannaise !!! Je préfère voter pour celui qui peut faire gagner mon camp que pour celui qui donne envie d'aller coller !
Allez, sans rancune! On ne change pas une équipe qui gagne!

Signaler Répondre

avatar
Un Jeune Pop' soutenant Copé le 28/10/2012 à 18:05
momo a écrit le 28/10/2012 à 09h20

une fois de plus tu sera dans l opposition

Je préfère être dans l'opposition avec mes convictions que dans la majorité le doigt sur la couture du pantalon

Signaler Répondre

avatar
jm le 28/10/2012 à 09:49

Lyon aura besoin de tous les talents pour reconstruire après le désastre du Régime Collomb.

Signaler Répondre

avatar
momo le 28/10/2012 à 09:20
droite villeurbannaise a écrit le 28/10/2012 à 07h51

ambiance molle à Oullins, et certainement pas 1 500 militants comme l'a martelé la TeamFillon. entre 700 et 800 personnes et pas plus. il a fallu attendre 1 heure de discours alambiqué de Fillon pour entendre parler de l'UMP et des militants. on ne parle pas à une base comme cela, et 2012 n'est pas 2016. mon vote ira définitivement à Copé après avoir assisté aux 2 meetings. lui me donne l'envie d'aller coller à minuit.

une fois de plus tu sera dans l opposition

Signaler Répondre

avatar
Zoe le 28/10/2012 à 09:07

C était mortel et déprimant. Fillon n à aucun charisme

Signaler Répondre

avatar
droite villeurbannaise le 28/10/2012 à 07:51

ambiance molle à Oullins, et certainement pas 1 500 militants comme l'a martelé la TeamFillon. entre 700 et 800 personnes et pas plus. il a fallu attendre 1 heure de discours alambiqué de Fillon pour entendre parler de l'UMP et des militants. on ne parle pas à une base comme cela, et 2012 n'est pas 2016. mon vote ira définitivement à Copé après avoir assisté aux 2 meetings. lui me donne l'envie d'aller coller à minuit.

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 28/10/2012 à 01:02
Lucien a écrit le 27/10/2012 à 17h59

J ai écouté Fillon et je me suis endormi

c est normal lulu c "était pas plus belle le vie il fallait avoir deux ou trois neurones . le prochain coup va écouter bigard

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 27/10/2012 à 17:59

J ai écouté Fillon et je me suis endormi

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 27/10/2012 à 17:46
le gaulois est de retour a écrit le 27/10/2012 à 10h17

MYRIAM CHRIS LOIC ca sent les copeistes de 69100 donc commentaires sans intéret

IL EST INTERDIT DE PRENDRE MON PSEUDO

Signaler Répondre

avatar
Grande Rue le 27/10/2012 à 15:09

C est vrai il y avait 10 millions de personnes présentes à Oullins dans un gymnase réduit qui en contient 800.....mais cela n est pas grave du moment que les seconds couteaux sont contents.....pas vrai Bruno, on t à reconnu

Signaler Répondre

avatar
Bruno le 27/10/2012 à 13:44

Cochet et ses jeunes talents sont sur un bateau, Copé tombe à l'eau. Qui est-ce qui reste ?

Signaler Répondre

avatar
Un Jeune Pop' le 27/10/2012 à 10:54
JP a écrit le 27/10/2012 à 10h32

Il y avait des jeunes de partout à Oullins. Les Jeunes votent clairement Fillon. Il est clair que Fillon parle avec crédibilité des défis qui nous attendent demain.

Je peux te garantir que le nombre de jeunes lors du meeting de Copé était important.Ce n'est pas parce que les grands manitous des Jeunes Pop' du Rhône ont choisi Fillon que tout le monde les suit.Si les jeunes pop' du Rhône suscitaient le dynamisme,celà se saurait.J'aurais tendance à croire myriam car Fillon se contrefout royalement des militants.Jeudi lors du débat DPDA,il a attendu 23 h 38 pour utiliser le terme "militant".

Signaler Répondre

avatar
JP le 27/10/2012 à 10:32

Il y avait des jeunes de partout à Oullins. Les Jeunes votent clairement Fillon. Il est clair que Fillon parle avec crédibilité des défis qui nous attendent demain.

Signaler Répondre

avatar
MARC F le 27/10/2012 à 10:19

au grand "meaux " le grand remède je vote Fillon

Signaler Répondre

avatar
noisynutts le 27/10/2012 à 10:18

Je confirme il y avait entre 1400 et 1500 personnes dans le gymnase et il a largement parlé de l'UMP ! désolée pour la désinformation évidente de Myriam. Et pour Chris, il y a le métro et le 10-le 88- le 63 qui mènent à Oullins,

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 27/10/2012 à 10:17

MYRIAM CHRIS LOIC ca sent les copeistes de 69100 donc commentaires sans intéret

Signaler Répondre

avatar
Gisele le 27/10/2012 à 09:03

Decue.... Manque d ambiance..... Mon vote ira à Copé qui sait faire vibrer une salle .Il nous menera à la reconquête .lui....

Signaler Répondre

avatar
Loïc le 27/10/2012 à 07:03

Après avoir vu Fillon, je voterai sans hésiter Copé. Fillon est complètement dépressif. En tant que jeune, je ne trouve pas qu il soit motivant

Signaler Répondre

avatar
Chris le 27/10/2012 à 06:32

Militante UMP, j'avais prévu d'aller écouter François Fillon à Oullins , j'ai attendu en vain pendant 1 heure le bus C7 pour me rendre de Lyon au Gymnase Maurice Herzog!
J'ai dû me résigner à abandonner mon projet d'aller applaudir notre ancien Premier Ministre , les TCL ne sont décidément pas à la hauteur lorsque l'on veut se déplacer le vendredi soir!

Signaler Répondre

avatar
Myriam le 27/10/2012 à 06:25

J etais a Oullins et il y avait 800 militants. C'est moins qu à Caluire où il y avait une ambiance d enfer. Fillon n à absolument pas parlé de l UMP.
J ai été déçue et je ne suis pas la seule. Mon vote ira àCopé

Signaler Répondre

avatar
Jean le 26/10/2012 à 23:56

Copé 1000 militants à Caluire Fillon 1500 à oullins . Fillon grand gagnant bravo je suis fier pour mon parti

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.