Régis de Camaret devant les assises du Rhône jeudi

Régis de Camaret devant les assises du Rhône jeudi
Régis de Camaret risque 20 ans de prison - DR Maxppp

Cet entraîneur de tennis, âgé de 70 ans, est accusé de viols commis il y a plus de 20 ans sur deux joueuses, alors mineures.

Une vingtaine de ses anciennes élèves l'affronteront à la barre comme témoins.Cette figure du tennis français a notamment accompagné Nathalie Tauziat jusqu'à la troisième place mondiale et la finale de Wimbledon.

L'affaire a débuté en 2005, par le dépôt de plainte d'Isabelle Demongeot : selon elle, Régis de Camaret l'aurait violée à plusieurs reprises dans les années 80, alors qu'elle était pensionnaire du Tennis Club des Marres à Saint-Tropez (Var). La prescription a empêché la justice de se pencher sur ces accusations, mais l'action d'Isabelle Demongeot a poussé d'autres joueuses à lui emboîter le pas. Deux d'entre elles seront parties civiles à Lyon : elles affirment avoir été violées entre 1989 et 1991 - leurs accusations sont non prescrites.

Mis en examen en 2007, Régis de Camaret a déjà purgé trois mois et demi de prison. La justice l'avait renvoyé devant les assises du Var en 2009, mais la cour d'appel d'Aix-en-Provence s'était opposée à ce renvoi, face à ce qu'elle considérait des charges insuffisantes. Finalement, la Cour de cassation a annulé cette décision, ce qui a relancé la procédure et permis la tenue de ce procès aujourd'hui à Lyon. Régis de Camaret "conteste les faits et réserve ses explications à la cour d'assises", selon son avocat, maître Daoud. Le verdict est attendu le 23 novembre. L'accusé encourt 20 ans de réclusion criminelle.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.