Justice : Régis de Camaret peut regretter Lyon

Justice : Régis de Camaret peut regretter Lyon
DR

L'ancien entraîneur de tennis a écopé mardi soir de 10 ans de réclusion criminelle pour viols aggravés.

La cour d'appel de Draguignan a été plus sévère que les Assises du Rhône. En novembre 2012, Régis de Camaret avait été condamné à Lyon à 8 ans de prison et avait alors fait appel.

Ce mardi soir, sonné par le verdict, de Camaret a demandé "pardon" à ses victimes, après avoir gardé le silence durant tout le procès. Seulement deux d'entre elles ont pu se porter parties civiles (Karine et Stéphanie), les faits pour les autres étaient prescrits. Ses anciennes élèves ont célébré le verdict en se tombant dans les bras.

Pour Régis de Camaret, cette décision de justice sonne la fin de près de 30 ans de silence sur des viols monstrueux survenus dans son club de Saint-Tropez. "Il m'a tout enlevé", résume bien Isabelle Demongeot, celle par qui l'affaire a débuté en 2005.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
riton le 14/02/2014 à 15:02

jeu, set et match...

Signaler Répondre

avatar
dr69 le 12/02/2014 à 09:25

Une fois encore, pensons d'abord aux victimes.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.