Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'ASUL est dos au mur avant la revanche contre les Franciliens - DR M. Pichon

Volley : Faux-pas interdit vendredi soir pour l’ASUL

L'ASUL est dos au mur avant la revanche contre les Franciliens - DR M. Pichon

Les volleyeurs de l’ASUL reçoivent Plessis-Robinson à 19h vendredi soir au Petit Palais des Sports de Gerland.

Il s’agit de la demi-finale retour des play-offs de Ligue B. Au match aller, les Lyonnais se sont inclinés 3 sets à 0. Une défaite un peu dure à digérer, compte tenu de la physionomie de la rencontre : "La défaite a laissé des traces,  explique le capitaine Julien Anton, car on a subi le match pendant trois sets. Mais on a des joueurs d’expérience et on sait relever la tête. On se s’attarde pas sur les choses négatives". Cette semaine a donc permis aux troupes de se remobiliser : "On a remotivé les joueurs, mais aussi le club dans son ensemble pour que tout le monde pousse sur et hors du terrain pour aller chercher ces deux victoires qui nous propulseraient en finale", poursuit Julien Anton.

D’autant qu’une défaite vendredi soir marquerait un coup d’arrêt aux ambitions de l’ASUL. L’objectif, c’est l’accession en Ligue A. Alors toute la semaine, les joueurs ont travaillé leur point faible du week-end dernier, à savoir le service-réception. Mais la charge de travail a été allégée ces derniers jours pour permettre aux joueurs d’être frais physiquement. "Il va falloir être agressif d’entrée de match, prévient l’entraineur de l’ASUL, Fabrice Chalendar. Nous devrons les mettre en difficulté dès le début de match. Nous avons déjà grillé notre joker, nous n’avons plus le droit à l’erreur. Mais on a l’avantage de jouer dans notre salle, où on est performant depuis le début de la saison. Avec le soutien du public, nous sommes capables d’inverser la vapeur pour jouer le match d’appui samedi. Après, si l'on revient à une victoire partout, on aura de grandes chances, car samedi on reviendra encore plus fort mentalement".

"Le public nous aidera à nous transcender"

En tout cas, pour Julien Anton, la réponse viendra du collectif : "Il faudra produire du jeu malgré leur qualité de service. Et cette fois, on sera à domicile. Le public nous aidera à nous transcender et à entrer rapidement dans une dynamique euphorique. C’est ce qu’il nous a manqué à l’aller. On a tout les atouts de notre côté pour gagner vendredi soir et emporter ensuite le match d’appui. Tout peut s’arrêter vendredi soir, on le sait, c’est la règle du jeu." Un millier de personnes est attendu dès 19h au Petit Palais des Sports de Gerland qui devrait une nouvelle fois afficher complet. L’entrée coûte 2 euros pour les licenciés et les étudiants, 5 euros pour les autres. En cas de troisième match, la rencontre aura lieu samedi à 19h. Et pour mettre toutes les chances de son côté, le club offrira l’entrée à tous les supporters.



Tags : volley | asul |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.