Un député du Nord-Isère souhaite rendre obligatoire l'arrachage de l'ambroisie

Un député du Nord-Isère souhaite rendre obligatoire l'arrachage de l'ambroisie

Alain Moyne-Bressand (UMP) va déposer à l'Assemblée Nationale une proposition de loi rendant obligatoire l'arrachage des plants d'ambroisie.

Le député souhaite ainsi que toute personne occupant une parcelle contenant de l'ambroisie soit tenue de procéder à l'éradication de la plante avant sa floraison sous peine d'un arrachage d'office et à ses frais. A noter que dans la région Rhône-Alpes, entre 10 et 20% de la population est allergique au pollen d'ambroisie.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
cynerrhodon le 01/05/2013 à 12:48

L'ambroisie c'est bien car elle crée des problèmes de santé mais il y a d'autres plantes qui sont bien plus envahissantes et dont il faudrait ce préoccuper rapidement C'est la cas de la renouée japonaise qui est en train de coloniser des étendues considérables au détriment de la flore locale et là rien n'est fait
Surtout cette plante résiste à l'arrachage et aux produits chimiques d'ou la nécessité de faire quelque chose dans les plus brefs délais et d'informer les propriétaires sur la nécessité de la combattre.

Signaler Répondre

avatar
terrome le 30/04/2013 à 19:38

Cette proposition de loi rendant l'obligation l'arrachage des plants d'ambroisie est une excellente idée. Même s'il existe déjà un arrêté préfectoral n° 2000-3261 du 20 juillet 2000 qui concerne la Région Rhône Alpes.

Pour éradiquer cette plante, seul l'arrachage précoce et massif pourrait limiter son extension géographique. Or cela doit être fait sur une période courte (juillet).

Mon interrogation est la suivante : Est ce que cette loi sera mieux respectée qu'un arrêté Préfectoral ?

Est ce que dans cette loi nous pouvons inclure que l'arrachage de cette plante soit fait par du travail d’intérêt général qui selon moi serait la solution, ou bien encore par le bénévolat cela permettrait aux habitants d'un village de se retrouver pour une cause commune d’intérêt général, je pense que ce serait un succès.

Qu'en pensez-vous ?

Jérôme TERRIER
Ancien Candidat aux Poste de Conseiller Général du Rhône

Signaler Répondre

avatar
ambroisie le 29/04/2013 à 12:11

L'ambroisie se développe en majorité sur des sites "nus" styles chantiers etc...ou dans les endroits ou de la terre de chantier à été déversée (parc de miribel par exemple sur le lieu des cerfs volants, bords des routes)
Les particuliers qui ont un jardin sont très peu toucher par cette plante. Alors c'est surtout aux services publiques de faire leur boulot en temps et en heure : couper la plante à partir d'aout c'est trop tard, il faut sans cesse la couper dès sa sortie et régulièrement tout les mois mais l'idéal c'est tout les 15 jours sur plusieurs années. comme ça elle ne pollinisera pas.

Signaler Répondre

avatar
verificateur le 28/04/2013 à 12:05

il me semblait que l'arrachage était déjà obligatoire au moins en Rhone-Alpes. voir L’arrêté préfectoral n° 2000-3261 du 20 juillet 2000

Signaler Répondre

avatar
huaimelespets le 28/04/2013 à 10:47

oui c'est ça porte ouverte au top du top en matière de magouille économique: 1) je deviens actionnaire dans toutes les entreprises aptent à arracher l'ambroisie. 2) je fait semer la France entière de très jolies graines d'ambroisie, par hélicoptère, avion etc.. 3) j'attends que ça pousse... 4) et je rigole tellement je rigole encore et encore dans ma piscine remplie de champagne haut de gamme..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.