Un gendarme agressé par un déséquilibré dans le Nord Isère

Un gendarme agressé par un déséquilibré dans le Nord Isère
Photo d'illustration - DR

Scène assez incroyable mardi en fin de matinée à la gendarmerie de Roussillon : un gendarme a été attaqué sur son lieu de travail par un forcené.

L'agresseur a fait irruption dans la brigade en criant « Allah est grand » ; il a ensuite donné un coup de couteau à la gorge de sa victime. Un autre gendarme, présent, a pu le neutraliser en ouvrant le feu, le blessant à la cuisse. L'agresseur et sa victime sont hospitalisés à Lyon. Ils sont hors de danger.

X

Tags :

gendarme

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
c'est pas grave le 08/05/2013 à 14:29

La semaine dernière un monsieur a tenté d'enlever un enfant dans le métro, là encore on a sorti l'excuse du déséquilibré... un peu facile comme excuses non?...

Signaler Répondre

avatar
RB le 08/05/2013 à 13:53

Pourquoi qualifier cet individu de déséquilibré ?

Il est entré dans cette gendarmerie, en prétextant un renseignement.
Lorsqu'il à planté le couteau dans le cou du gendarme il a crié "allah est grand".

Un gendarme lui a tirer dans les jambes car il ne voulait pas lacher le couteau.
Un grand bravo à ce gendarme.

Les circonstances et le déroulé des faits, ne démontrent pas le comportement d'un déséquilibré.
Il s'agit là, d'un mot utilisé pour dédramatiser la situation aux yeux de la population.

L'acte d'un pseudo déséquilibré ne fait pas la une des journaux. Un acte terroriste oui.

En fait la seule question à se poser est celle-ci:

Cet individu a-t-il entendu l'appel d'un des chef d'une organisation terroriste, qui appelle les musulmans du monde entier d'attenter aux intérêts français ?

Signaler Répondre

avatar
GG le 08/05/2013 à 09:07

Et malgré cela certains plantons sont seuls dans la caserne entre midi et deux car il faut que l unité soit ouverte. Dans la journée certains gradés sont au bureau mais l arme dans l armoire forte car, elle gène pour faire les écrits derrière le bureau.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.