Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag.com

Transports : un plan B au TGV Paris - Orléans - Clermont - Lyon ?

Photo d'illustration - LyonMag.com

Et si, au lieu de tracer une nouvelle ligne, on se servait plutôt du réseau ferroviaire existant?

L'idée vient d'être émise par les élus écologistes des six régions concernées par le projet de ligne à grande vitesse (Rhône-Alpes, Auvergne, Limousin, Bourgogne, Centre, Ile de France). Alors que le rapport de la commission Mobilité 21, remis la semaine dernière à Jean-Marc Ayrault, ne classe pas le "POCL" comme prioritaire parmi les projets d'infrastructures ferroviaires à mener à bien, les Verts ont imaginé une solution à la fois moins coûteuse que le projet initial, et plus écologique.

Le principe est expliqué, dans l'édition du Progrès de mardi, par Jean-Charles Kohlhaas, vice-président (EELV) de la région Rhône-Alpes en charge des transports : "Les lignes qui desservent le coeur de la France sont presque toutes électrifiées, et les courbures de voie permetent de circuler [...] à 220 km/h au lieu de 160 km/h maximum aujourd'hui. Notre projet exige des suppressions de passages à niveau, la construction de quelques nouvelles sections comme Lozanne / Lyon, ainsi qu'au sud de la région parisienne, et quelques autres aménagements". Les voyageurs ne prendraient place ni dans un TER, ni dans un TGV, mais dans une toute nouvelle génération de trains : les THNS, pour "trains à haut niveau de service", au confort équivalent à celui que l'on trouve dans les TGV. Une manière aussi de rebooster l'activité industrielle du pays, en produisant ce nouveau type de trains.

Ainsi, les investissements nécessaires pour mener à bien ce projet (6 milliards d'euros) correspondraient au tiers de l'argent nécessaire pour mettre en place le POCL initial (20 milliards). L'enjeu, à terme, est de répondre à la saturation de la ligne Paris / Lyon  ; un scénario qui, si l'on en croit les membres de la commission Mobilité 21, ne devrait pas survenir avant 15, voire 35 ans.



Tags : paris orleans clermont lyon | pocl |

Commentaires 2

Déposé le 04/07/2013 à 08h39  
Par mcstn Citer

pour ce qui est des voyageurs entre lyon et chambéry et aix les bains - Annecy, le problème est identique et l'on se demande pourquoi conseils généraux et régionaux n'exigent pas le doublement de ces lignes qui permettraient de diminuer le nombre de voitures et d'améliorer le niveau de service pour les transports du quotidien.

Quand EELV et les autres partis institutionnels demanderont-ils le doublement de ces lignes absolument nécessaire pour tous les habitants de ces zones.

Mais le Dieu Lyon Turin et ces voies ne sont pas doublées, les voitures par contre augmentent...

Déposé le 02/07/2013 à 14h18  
Par EELV Citer

Les écolos se fichent du protectionnisme économique, rien ne garantira que les rames seront fabriquées en France...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.