Baby et Népal : de Lyon à Roc Agel, c'est l'heure du départ

Baby et Népal : de Lyon à Roc Agel, c'est l'heure du départ
LyonMag

Ce jeudi, les deux éléphantes du Parc de la Tête d'Or font leurs adieux aux Lyonnais.

Le camion et les containers qui serviront à leur voyage - LyonMag
Le camion et les containers qui serviront à leur voyage - LyonMag

Elles partiront à bord de containers, direction les Alpes-Maritimes. Selon nos informations, Baby et Népal seront placées dans leurs caissons à 12h et quitteront Lyon à 18h à bord du camion affrété par Ekipa, la société hollandaise missionnée par Stéphanie de Monaco. La manœuvre est délicate, leur anesthésie ne sera pas complète et pourtant le dosage devra être suffisamment efficace pour espérer un voyage tranquille.

C'est donc la fin de l'aventure lyonnaise pour les deux pachydermes, avec un épilogue plus heureux que prévu.
En décembre dernier, lorsque le préfet du Rhône envisagea de les abattre sur suspicion de tuberculose, les Lyonnais s'étaient manifestés pour empêcher que Baby et Népal ne soient euthanasiées. Une grâce présidentielle avait même été demandée à François Hollande. Devant ce soulèvement populaire, Jean-François Carenco avait accordé un sursis aux éléphantes. Sur le volet juridique, le Conseil d'Etat avait ensuite préconisé la suspension de son arrêté avant que le tribunal administratif ne l'annule.

Et avec le soutien de leur propriétaire, Gilbert Edelstein, de Brigitte Bardot et finalement de la princesse de Monaco, les éléphantes vont pouvoir goûter à une retraite bien méritée à Roc Agel où elles arriveront dans la soirée. Mercredi, des badauds sont venus les voir une dernière fois. D'autres devraient les imiter ce jeudi mais ils n'auront pas la même chance, le zoo sera fermé toute la journée pour permettre aux éléphantes de partir dans des conditions tranquilles.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Saint-Plaix le 11/07/2013 à 14:14

Article indécent!
Jamais aucun diagnostic de tuberculose n'a été avéré!
Jusqu'au bout le préfet Carenco a fait tout ce qu'il a pu pour faire euthanasier ces animaux simplement parce que sa morgue l'avait décidé contre toute logique.
Jusqu'au bout la Municipalité lyonnaise, et notamment Touraine ont épaulé la décision de ce malade pour des motifs purement "immobiliers": les éléphantes "gênaient"...
Et je ne parlerai pas de l'incompétence de la DSV!
La SPA, de son côté, s'est signalé jusqu'à récemment par un silence assourdissant!
Tout est parti d'une poignée d'amis des animaux qui ont manifesté, qui ont ouvert des pétitions nationales, qui ont contacté les ministères et qui ont été ensuite rejoints par la Fondation Bardot puis diverses personnalités médiatiques dont la princesse de Monaco...
Voir:
http://terrefuture.blog.free.fr/index.php?post/2012/12/28/Népal-et-Baby :-un-sacrifice-imbécile-programmé,-au-service-de-l’ignorance,-de-l’incompétence-et-de-l’idéologie-bureaucratique
et:
http://terrefuture.blog.free.fr/index.php?post/2013/02/13/Itinéraire-lyonnais…-d’un-"salaud"-sartrien

Signaler Répondre

avatar
jb le 11/07/2013 à 13:20

Enfin,

Elles vont pouvoir gouter à une retraite princière.
Merci à Stéphanie de Monaco sans qui, Baby et Népal ne seraient plus de ce monde.
J'espère que le voyage se passera bien et oui nous aimerions avoir des nouvelles de nos deux protégées.
Merci à tous pour votre soutien.

Signaler Répondre

avatar
Blandine de Lyon le 11/07/2013 à 12:10

s'il vous plaît Stéphanie, si vous lisez cet article donnez-nous de temps en temps des nouvelles de Baby et Népal avec photos à l'appui, par l'intermédiaire des médias ! nous avons été si nombreux à contribuer à les sauver, nous méritons de ne pas être oubliés...

Signaler Répondre

avatar
sérieusement le 11/07/2013 à 12:07

oui oui c'est vrai ça, Carenco n'est qu'un petit homme à la moustache, il n'a rien d'un bienfaiteur de l'humanité... ni du monde animal ; il n'a jamais manifesté la moindre compassion sincère pour les 2 éléphantes ni le moindre respect pour toutes les personnes qui se sont mobilisées pour les sauver... !!!

Signaler Répondre

avatar
a la poutine le 11/07/2013 à 11:49

non ! c'est faux ! ce n'est pas "ean-François Carenco avait accordé un sursis aux éléphantes"

on croirait en lisant cela que c'est grace à un bienfaiteur de l'humanité

non ! il n'en est rien - remettons les choses en ordre : c'est plutôt le Préfet qui a été désavoué - et son arrêté a été annulé par plus haut que lui

C'est un petit homme à moustache, et rien d'autre, qui a réussi à faire collusion avec les francs-maçons, nace où sont les gens qui aiment le pouvoir au point de tuer père et mère pour le conserver

Info pour ces gens là : vos administrés ne sont pas tous serviles et soumis et n'entendent pas se faire humilier plus longtemps par une démocratie à la poutine

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.