Pic de chaleur : le Code du travail protège les travailleurs du BTP

Pic de chaleur : le Code du travail protège les travailleurs du BTP

Depuis dimanche, le thermomètre dépasse parfois les 35°C dans le Rhône.

Les personnes travaillant à l'extérieur, notamment sur les chantiers, sont particulièrement exposés aux coups de chaleur. Le Code du travail prévoit plusieurs mesures afin de protéger les ouvriers. Les employeurs sont "tenus de mettre à disposition des travailleurs trois litres d'eau, au moins, par jour et par travailleur" (article R. 4534-143 du Code du travail). Ils doivent également "mettre à disposition des travailleurs un local permettant leur accueil dans des conditions préservant leur santé et leur sécurité en cas de survenance de conditions climatiques susceptibles d'y porter atteinte.

A défaut d'un tel local, des aménagements du chantier doivent permettre la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs dans des conditions équivalentes. Par ailleurs, l'organisation du travail peut-être modifiée, comme privilégier le travail d'équipe, qui permet une surveillance mutuelle des salariés et une adaptation des horaires du travail, travailler plus tôt le matin et en augmentant la fréquence des pauses. Quoiqu'il en soit, il est recommandé pour les personnes travaillant à l'extérieur de boire très régulièrement, ne pas consommer d'alcool et manger salé pour compenser l'élimination des sels minéraux.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.