Visé par une plainte, le préfet Carenco reçoit le soutien de Manuel Valls

Visé par une plainte, le préfet Carenco reçoit le soutien de Manuel Valls
Manuel Valls et Jean-François Carenco, ici au premier plan - LyonMag

Alors que le préfet du Rhône est visé par une plainte déposée par l'extrême-droite, Manuel Valls l'a assuré mardi après-midi de "sa solidarité absolue".

"Il y a une procédure de justice. Dans ce domaine là, vous pouvez comprendre ma solidarité absolue à l'égard du préfet Carenco, qui a rappelé les principes de la République", a déclaré le ministre de l'Intérieur à l'issue d'un déplacement dans la Drôme.

Pour rappel, le préfet du Rhône avait déclaré dans un reportage pour France 3, que "La République est plus forte que quelques imbéciles". Des propos qui visaient notamment Alexandre Gabriac, Yvan Benedetti et les membres de leurs groupuscules dissous les Jeunesses Nationalistes et l'Oeuvre Française.
Jean-François Carenco sera présenté à un juge d'instruction le 22 novembre prochain et pourrait être mis en examen pour injures publiques.

Tags :

valls

carenco

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cumulus Plancus le 30/10/2013 à 19:36

Peut-il cumuler les fonctions de préfet et directeur de campagne socialiste de Collomb ?

Signaler Répondre

avatar
jeanglaude en chef le 30/10/2013 à 12:39
lolita a écrit le 30/10/2013 à 11h42

Il est encore prefet ?

il est en servilité du frère baronnet

Signaler Répondre

avatar
lolita le 30/10/2013 à 11:42

Il est encore prefet ?

Signaler Répondre

avatar
La beuve le 30/10/2013 à 08:19

Affaire carenco je soutien Gabriac

Signaler Répondre

avatar
toctoc le 29/10/2013 à 22:19

Valls aime les éléphants ?

Signaler Répondre

avatar
Bon à savoir le 29/10/2013 à 19:36

Si le juge pouvait lui demander au passage comment se fait-il qu'il avait des certificats vétérinaires qui affirmaient que les éléphants avaient la tuberculose alors que tous les examens pratiqués ensuite par des tiers extérieurs à la Ville de Lyon affirment le contraire ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.