La CGPME et le MEDEF se désolidarisent de Philippe Grillot

La CGPME et le MEDEF se désolidarisent de Philippe Grillot
Philippe Grillot - LyonMag

Le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon s'est attiré les foudres des deux organisations patronales.

Dans le dernier numéro des Acteurs de l'Economie, Philippe Grillot estimait que la Chambre de commerce et d'industrie régionale avait peu d'intérêt puisque la future Métropole de Lyon avait une dynamique plus importante que Rhône-Alpes. Le patron de la CCI s'en prenait ainsi à la réforme de la régionalisation du dispositif consulaire.

"La polémique lancée par Philippe Grillot (...) est un combat du passé, réagit conjointement la CGPME du Rhône et le MEDEF Lyon-Rhône dans un communiqué. Nous sommes en profond désaccord, tant sur le fond que sur la forme, avec son analyse de la réforme consulaire. Nous soutenons cette réforme avec vigueur car elle permet de rationaliser les actions et les coûts dans le réseau des Chambres de Commerce et d'Industrie. (...) Le dispositif "CCI International" est l'illustration des bénéfices de la Régionalisation en matière de mutualisation des moyens et des ressources. Cette structure est le premier opérateur de l'Equipe Rhône-Alpes de l'Export.
Saluée par tous, cette équipe facilite l'international aux entreprises en donnant à chacun un rôle déterminé. La cacophonie a cessé et c'est tout le mérite de Jean-Paul Mauduy d'avoir permis que l'ensemble des acteurs au niveau régional organisent ensemble leurs actions à l'international au profit des entreprises de notre territoire.
D'autres exemples des mêmes efforts de rationalisation régionale et d'économies existent et sont à souligner. Si les CCI territoriales, dont celle de Lyon, jouent le jeu de la réforme et n'embauchent pas de personnel sur la base de compétences dorénavant dévolues aux CCIR, la réforme portera ses fruits et le réseau consulaire gagnera tant en efficacité qu'en économies d'échelle. La Métropolisation que nous soutenons et qui correspond à un phénomène naturel de concentration des compétences, des moyens et des réseaux n'est pas antinomique avec la Régionalisation. Au contraire, elle lui donne de la force.
Sur de nombreux sujets, l'échelon régional est pertinent et c'est en liaison étroite avec les Chambres Territoriales, qu'elles soient métropolitaines ou pas, que les dossiers doivent être traités. Autrement dit, la réforme doit déboucher sur l'union du monde économique à tous les niveaux afin derenforcer la crédibilité des Chambres de Commerce et d'Industrie. Enfin, il faut rappeler que l'Assemblée de la CCIR est bien composée par les mêmes élus qui siègent également dans les CCIT. Bernard Fontanel, Président du MEDEF Lyon-Rhône et François Turcas, Président de la CGPME du Rhône, soutiennent pleinement les actions menées par la CCIR et renouvellent leur confiance à Jean-Paul Mauduy pour mener à bien la réorganisation régionale du réseau consulaire, dans une optique de baisse des coûts et d'efficacité pour les entreprises du territoire, tout en réaffirmant les missions dévolues à la CCI de Lyon."

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Usine le 09/11/2013 à 09:18

A force de lécher les pieds de Collomb il n a pas compris que l on ne veut pas de la Métropole version Collomb

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 08/11/2013 à 17:30

Il doit y avoir du bon dans ce Philippe Grillot pour que la CGPME et le MEDEF se désolidarise.

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 08/11/2013 à 16:29

Ma gamelle, ma gamelle
Ça voulait dire on est heureux
La gamelle, la gamelle
Nous ne mangions qu'un jour sur deux

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.