Gilles Courteix (Medef Lyon) : "Toutes les entreprises aujourd’hui, toutes activités confondues, ont des problèmes de recrutement"

Gilles Courteix, président du Medef Lyon-Rhône, est l'invité ce vendredi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Gilles Courteix (Medef Lyon) : "Toutes les entreprises aujourd’hui, toutes activités confondues, ont des problèmes de recrutement"
Gilles Courteix - LyonMag

Nouveau président du Medef Lyon-Rhône, Gilles Courteix arrive dans une période compliquée à cause de la crise sanitaire. Mais il évoque une "situation nuancée avec des entreprises qui ont bien tourné sur cette période-là de crise et des entreprises pénalisées car fermées. Et au milieu, on a l’économie qui se porte quand même pas trop mal". "Il y aura un effet rattrapage, les entreprises sont dans les starting-blocks", prédit-il, même s'il subsiste un problème pour trouver des collaborateurs : "C’est général. Toutes les entreprises aujourd’hui, toutes activités confondues, ont des problèmes de recrutement. Toutes".

Dans la Métropole de Lyon, les écologistes ont déjà pris des décisions fortes pour empêcher l'installation à outrance de bureaux en ville. Un choc pour le monde de l'entreprise ? "Pour l’instant il n’y a pas de conséquences, relève Gilles Courteix. Par contre, on est très vigilant sur ce qu’il va se passer. (…) Sur un territoire, si on veut que les gens trouvent de l’emploi, il faut que l’économie se porte bien. Le rôle d’une entreprise n’est pas d’embaucher mais de se développer, ce qui produira forcément le phénomène d’embauches. Si les entreprises régressent, les embauches aussi et le territoire va forcément s’appauvrir".

Les écologistes ont aussi promis de mettre le paquet sur la rénovation thermique, "un marché qui va porter" selon Gilles Courteix. "Mais il faudra aussi que la construction neuve, qui représente quand même 40% de l’activité du bâtiment, continue", conclut le patron du Medef local.

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Chouki le 08/05/2021 à 08:16
Ma foi.... a écrit le 07/05/2021 à 12h31

Ma foi, que ces braves gens se penchent un peu sur la question des salaires vu tous les cadeaux que leur ont fait les gouvernements successifs sans voir de véritables retours.
On aura une pensée pour le pin's à 1 milliard d'euros accroché sur la veste d'un précédent dirigeant du medef dont je préfère oublier le nom.

Sauf que la vie ne se résume pas qu à un salaire. Désolée mais on peut être smicard et s en sortir très bien et gagné 2000 euros et être dans le rouge tous les mois.
On peut être éboueur, auxiliaire et autres boulots soit disant peu valorisant socialement et être épanoui dans sa vie professionnelle.

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 07/05/2021 à 15:46

Et oui ces confinements auront fait réfléchir les gens, continuer à être payé au lance pierre avec des heures pas possibles, tout le monde se pose la question sur son éventuelle reconversion, et hésite à aller vers des emplois difficiles pour ne rien avoir au bout.
Par contre les entreprises se portent très très bien, avec toutes les aides (légales ou non) qu'ils ont eu depuis 1 an, les petites comme les grandes (pas une généralité mais beaucoup)... Le CAC40 ne s'est jamais aussi bien porté depuis 20 ans alors que l'appauvrissement s'est emballé en même temps !

Signaler Répondre

avatar
lol69 le 07/05/2021 à 14:27
Ma foi.... a écrit le 07/05/2021 à 12h31

Ma foi, que ces braves gens se penchent un peu sur la question des salaires vu tous les cadeaux que leur ont fait les gouvernements successifs sans voir de véritables retours.
On aura une pensée pour le pin's à 1 milliard d'euros accroché sur la veste d'un précédent dirigeant du medef dont je préfère oublier le nom.

Info supplémentaire, ce 5 mai, l'ancien président de FO et la dircom du Medef était en interview sur bfm radio, ils ont dit que les chômeurs longue durée n'étaient pas employables, sauf qu'avec la crise et le fait qu'on est de longue durée pour les employeurs après 6 mois de chômage... Même pas de soutient aux chômeurs par le syndicaliste....
Alors ils nous ont dit entre autre qu'il faudrait faire de la formation... Même pour la restauration mdr... Puis après la formation il se passe quoi, y'a un boulot ? Le chômeur de longue durée est toujours en chômage de longue durée...
Ils ont dit aussi que la formation n'était pas adéquat.... Les entreprises sont censées collaborer avec l'éducation et le Pole Emploi pour quelle le soit... En Allemagne les entreprises ne quémandent pas des subventions par milliards pour le faire.... Elles le font d'elles même....
Parait que ça se plaint que les chômeurs sont démotivés de la vie, et donc c'est un problème... Les cadres mériteraient de passer au rsa pour voir si le toucher donnent envie de sourire de la vie....

Signaler Répondre

avatar
lol69 le 07/05/2021 à 14:21
Ma foi.... a écrit le 07/05/2021 à 12h31

Ma foi, que ces braves gens se penchent un peu sur la question des salaires vu tous les cadeaux que leur ont fait les gouvernements successifs sans voir de véritables retours.
On aura une pensée pour le pin's à 1 milliard d'euros accroché sur la veste d'un précédent dirigeant du medef dont je préfère oublier le nom.

Devrais pas, car il est reparti avec un pins 3 millions d'emplois en ce moment.

Signaler Répondre

avatar
Ma foi.... le 07/05/2021 à 12:31

Ma foi, que ces braves gens se penchent un peu sur la question des salaires vu tous les cadeaux que leur ont fait les gouvernements successifs sans voir de véritables retours.
On aura une pensée pour le pin's à 1 milliard d'euros accroché sur la veste d'un précédent dirigeant du medef dont je préfère oublier le nom.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.