Lyon-Turin : le projet arrive lundi devant le Sénat alors que la contestation se poursuit

Lyon-Turin : le projet arrive lundi devant le Sénat alors que la contestation se poursuit
DR

Une nouvelle manifestation d'opposition a réuni samedi après-midi entre 7000 (police) et 40 000 personnes (organisateurs) à Suse dans le nord-ouest de l'Italie.

C'est pourtant un pas important qui est sur le point d'être fait cette semaine dans la réalisation du projet. Après l'Assemblée Nationale fin octobre, c'est au tour du Sénat d'examiner lundi le Lyon-Turin qui ne cesse de faire parler de lui. La future ligne ferroviaire entre la France et l'Italie pourrait d'ailleurs être entérinée dans les prochains jours à l'occasion du sommet entre les deux pays qui doit se tenir mercredi à Rome.

Pour rappel, le coût de ce projet est estimé à au moins 25 milliards d'euros, dont 8,5 pour le tunnel de 57 kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne et Suse. Le chantier a d'ailleurs débuté ; un tunnelier de plus de six mètres de diamètre a commencé mardi dernier à percer une galerie de reconnaissance du futur TGV Lyon-Turin dans le village de Chiomonte, dans le Piémont.
Il y a quelques semaines, la Commission européenne avait annoncé que le Lyon-Turin faisait partie des projets de réseaux transeuropéens de transports et recevrait une aide financière de 3,4 milliards d'euros.

De son côté, l'opposition reste ferme ; un recours avait d'ailleurs été déposé au mois d'octobre auprès du Premier ministre Jean-Marc Ayrault contre la Déclaration d'utilité publique de l'ouvrage dénonçant des "irrégularités".

Tags :

Lyon-Turin

senat

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
phil le 17/11/2013 à 23:30
Nico a écrit le 17/11/2013 à 16h32

Alors je veux pas comparer avec autre chose, mais si ils nous faisaient ça en ardéche on leur aurait fait péter leur tunnelier une bonne fois pour toute, histoire de leur apprendre à nous prendre pour des jambons.
25 milliards dans les fesses, qu'on aille pas nous faire croire que ce sont les chômeurs ou les sans pap qui nous coûtent cher.

au début ils nous parlaient de 5 milliards ensuite 7.5 et sans avoir commencé on est à 25 milliards???!!!!!!

Par projection on se retrouvera à mini 75 Milliards :(

Et dire que le cour des comptes dit que c'est une folie et qu'au maximum on doit réaménager le slignes existantes qui doit on écouter : le bon sens ou les embrouilleurs qui veulent se gaver dessus ce projet?

Signaler Répondre

avatar
Nico le 17/11/2013 à 16:32

Alors je veux pas comparer avec autre chose, mais si ils nous faisaient ça en ardéche on leur aurait fait péter leur tunnelier une bonne fois pour toute, histoire de leur apprendre à nous prendre pour des jambons.
25 milliards dans les fesses, qu'on aille pas nous faire croire que ce sont les chômeurs ou les sans pap qui nous coûtent cher.

Signaler Répondre

avatar
la loi pour qui le 17/11/2013 à 10:25

Sommes-nous en démocratie ? Comme pour l'éco-taxe, des minorités "imposent" leur diktat !
Puisque ce tunnel favoriserait le train, allons-y, un peu de courage mesdames ou messieurs les élus.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.