Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Une manifestante contre le Lyon-Turin visée par une plainte pour agression sexuelle

La photo a fait le tour du monde il y a quelques jours. Une manifestante essayant d'embrassant un policier lors d'une manifestation contre la future ligne Lyon-Turin à Suse en Italie. Un syndicat de policiers a décidé de porter plainte pour agression à caractère sexuel et insulte à personne représentante de la force publique contre cette jeune fille de 20 ans. Selon eux "si le policier l'avait embrassée, cela aurait été la troisième guerre mondiale, doit-on accepter que l'on puisse faire ce genre de choses à un homme qui fait son devoir ?". Le syndicat parle d'un acte "irrespectueux". La jeune fille avoue avoir eu l'intention de provoquer le policier anti-émeute. "Je sais quelles sont les règles des forces de l'ordre et j'en ai joué. Je sais qu'ils ne peuvent pas régir aux provocations", a-t-elle déclaré dans une interview au journal italien la Repubblica. La militante a reconnu lui avoir léché la visière, s'être léché les doigts avant de lui toucher les lèvres. Cette manifestation avait réuni, le 16 novembre dernier, 7000 personnes selon la police et 40 000 selon les organisateurs. Elles protestaient contre le début des travaux de la future ligne Lyon-Turin dont le calendrier a été acté il y a quelques semaines lors d'un sommet franco-italien en présence de François Hollande.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.