Municipales : Lyon Citoyenne & Solidaire présente ses chantiers participatifs

Municipales :  Lyon Citoyenne & Solidaire présente ses chantiers participatifs
photo Lyonmag.com

Par la voix de ses quatre chefs de file, la liste Lyon Citoyenne et solidaire a présenté ce jeudi son programme pour les prochaines élections municipales.

Aline Guitard (Parti Communiste), Nathalie Perrin-Gilbert (Gram), Andréa Kotarac (Parti de Gauche) et Armand Creus (Ensemble) ont ainsi détaillé quatre thématiques fortes parmi les neuf "chantiers prioritaires" auxquels ils souhaitent s’attaquer.

Andréa Kotarac a ouvert le bal avec la thématique star de cette campagne à savoir les transports. Refusant la surenchère et le combat auquel se livre leurs adversaires, il a regretté que "pour l’UMP, tous les chemins mènent à la Part-Dieu".
Nathalie Perrin-Gilbert s’est chargée de mettre Havard et Collomb à égalité en qualifiant indirectement la proposition du maire sortant de "gadget".

Le Front de Gauche/ GRAM préfère raisonner en termes de besoins et souhaite d’ailleurs proposé des audits, par arrondissements pour "améliorer l’existant". Seul projet qui semble obtenir les faveurs du rassemblement, "le prolongement du T1 jusqu’à Laennec en passant par Grand Trou". Globalement, exit la structure en étoile où les grands axes convergent vers le centre, place à un schéma en toile d’araignée avec des liaisons plus prononcées entre les grand pôles périphériques. "Nous nous engageons à rendre l’accès gratuit lors des pics de pollution, a-t également annoncé Andréa Kotarac. Et nous souhaitons l’extension des horaires de nuit du métro du jeudi au samedi". Un point sur lequel Nathalie Perrin-Gilbert s’est dite "favorable à la non-interruption du service" en cohérence avec l’inévitable vie nocturne d’une métropole comme Lyon.

La maire du 1er arrondissement a ensuite évoqué conjointement la santé et l’environnement. En guise de transition avec la thématique précédente, elle a proposé la mise en place de filtres électromagnétiques dans le tunnel de la Croix-Rousse. Directement impactée par la pollution, les écoles Michel Servet et Raoul Dufy bénéficieront également de jardins filtrants pour atténuer l’exposition des enfants aux particules.
Le rassemblement souhaite également installer un centre de santé dans chaque arrondissement et rendre à l’Hotel Dieu "une identité forte autour de la santé". Il accueillerait un pôle de recherche et d’innovation dans ce domaine. Finalement, elle a fortement remis en cause la reconduction de la délégation de service public de l’eau du Grand Lyon à Veolia.

En matière d’emploi, Armand Creus a indiqué "vouloir résorber l’emploi précaire chez les agents territoriaux de la ville et de la future Métropole" et "contrôler l’utilisation des fonds publics d’aide aux entreprises en contrepartie du maintien de l’emploi". Dans la foulée, Aline Guitard a détaillé les objectifs de sa liste en matière de logement. Avec un axe fort : "porter,  au-delà de la loi, à 25% le nombre de logements sociaux d’ici 2020 et à 30% d’ici 2030". "Lyon est l’une des villes où les loyers ont le plus augmenté en 10 ans, a-t-elle annoncé. Nous proposons la création d’un Etablissement Public du Foncier local qui pourra souscrire des emprunts et recevoir des aides de l’Etat".

Sur les autres thématiques, il serait notamment question de renforcer les services publics existants, de développer le nombre de places en crèches, d’augmenter la part du bio et du local dans les cantines, de développer un réseau d’écoles de la 2e chance ou encore de donner plus de compétences aux arrondissements.

Qualifiés de "colonne vertébrale" du programme, les neufs chantiers prioritaires sont abordés lors d’assemblées citoyennes dans chaque arrondissement. L’objectif est de confronter les idées et soumettre des propositions qui viendront compléter le programme définitif de la liste. Six assemblées auront lieu entre ce jeudi soir (sur le thème de la Métropole à la résidence Villemanzy dans le 1e) et le 18 mars. La question des rythmes scolaires sera notamment abordée le 13 mars dans le 3e.

Les têtes de liste de Lyon citoyenne et solidaire :

1e : Nathalie Perrin-Gilbert, GRAM
2e : Raphaël Debu, PCF
3e : Fanny Lucius, PCF
4e : Aline Guitard, PCF
5e : Benoit Roux, PCF
6e : Damien Broussard, PG
7e : Augustin Pesche, PCF
8e : Andréa Kotarac, PG
9e : Armand Creus, Ensemble
La moyenne d’âge des têtes de liste est de 35 ans.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
L'affreux jojo le 28/02/2014 à 21:55

Allez tous les 35 ans,sortez de l.école et allez bosser un petit bout de temps dans le privé,cela vous mettra un peu de plomb dans la tête et vous éviterez de sortir des âneries .....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.