Disparition du Boeing : Interpol émet des réserves sur la piste terroriste

Disparition du Boeing : Interpol émet des réserves sur la piste terroriste
Photo Lyonmag.com

Interpol, dont le siège est basé à Lyon, a émis des réserves sur la piste terroriste dans le cadre de l'enquête sur la disparition du Boeing malaisien. L'organisation a par ailleurs annoncé que deux passagers détenteurs de passeports volés à des ressortissants italien et autrichien avaient utilisé des passeports iraniens dans un vol précédent, d'après Europe 1.
"Plus nous recevons d'informations, plus nous sommes enclins à conclure que ce n'est pas un incident terroriste", a dit le secrétaire général de l'organisation de coopération policière basée à Lyon, Ronald K. Noble, lors d'une conférence de presse.
Du reste, la police thaïlandaise - pays où les documents d'identité ont été dérobés - pense comme son homologue malaisienne que les deux hommes qui voyageaient à bord du Boeing 777 avec des passeports volés n'avaient aucun rapport avec le terrorisme. Il s'agirait en fait de demandeurs d'asile.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.