Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Havard - LyonMag

Municipales à Lyon : le discours de Michel Havard (UMP-UDI) - VIDEO

Michel Havard - LyonMag

Ce dimanche soir, Michel Havard a perdu son pari de renverser Gérard Collomb.

Malgré une victoire dans deux arrondissements, le candidat UMP-UDI n'a pas réussi à inverser la tendance dans le 3e et le 5e, des arrondissements clés.
A la préfecture, il a donné un discours que nous reproduisons ci-dessous :

Les Lyonnaises et les Lyonnais viennent ce soir de réélire maire de Lyon le socialiste Gérard Collomb. Il disposera d'une majorité socialiste et verte, similaire à celle du gouvernement. C’est leur choix, je le respecte.
Je tiens donc, de façon républicaine, à adresser à Gérard Collomb toutes mes félicitations.
Je veux aussi adresser à l’équipe Génération Lyon du 2e arrondissement, conduite par Denis Broliquier, toutes mes félicitations pour son excellent résultat. Ils rejoignent ainsi les élus du 6e arrondissement qui ont brillamment gagné au premier tour la semaine dernière, autour de Dominique Nachury, députée, Pascal Blache, candidat à la mairie du 6e et Jean Jacques David, maire d'arrondissement sortant.
Mes remerciements vont bien sûr en premier lieu à l’ensemble des électrices et électeurs qui nous ont fait confiance. Je veux leur dire qu’ils pourront compter sur nous tous pour l’avenir et pour faire le travail qu’ils nous ont confié.
Je veux également remercier les 220 colistiers qui m’ont accompagné dans cette belle campagne. Certains sont ce soir élus, d’autres pas. Mais tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Nous avons ensemble vécu une belle aventure humaine.
Enfin, je ne veux pas oublier l’ensemble des militants et des ambassadeurs de ma campagne qui ont, sans intérêt personnel, défendu leurs convictions, ma candidature, notre équipe et notre projet pour Lyon. Ils ont été magnifiques par leur engagement, leur implication et leur dévouement.
Je veux tous les en remercier du fond du coeur.

Les résultats de ces élections municipales sont là. Ils s'imposent à tous.
Je veux dire ce soir, comme chef de file de cette équipe, que j’en assume l’entière responsabilité.
- Ces résultats sont cependant meilleurs qu’en 2008.
- D’abord je veux rappeler que Gérard Collomb, contrairement à 2008, n’a pas été élu au premier tour. Seulement 1/3 des votants lui ont accordé leur confiance au premier tour.
- Si nous ne remportons pas de nouveaux arrondissements, nous gagnons, malgré la présence au second tour du Front National, 2 conseillers municipaux supplémentaires (21 par rapport à 19 en 2008) et 1 nouveau conseiller communautaire (15 par rapport à 14 en 2008). Progresser, dans ce contexte, est donc un plus incontestable par rapport aux résultats de 2008.


- Le FN aura une nouvelle fois démontré qu’il est le meilleur allié électoral du Parti Socialiste. Cependant, nous devons, partis traditionnels de la droite et du centre, entendre et répondre au message de colère, de désespérance ou d'angoisse que ces électeurs ont voulu, pour une grande majorité d’entre eux, nous adresser.
- Concernant la campagne électorale proprement dite:
- D’abord, je veux dire que l’absence volontaire de Gérard Collomb dans la campagne, sa non implication, a bien fonctionné, si j’en juge par la faible participation des électeurs lyonnais.
- Ensuite, je veux dire à nouveau mon inquiétude pour Lyon. La majorité socialiste et verte qui va désormais gouverner notre ville est divisée sur de nombreux grands projets d’agglomération. Ces grands projets, et notamment le tronçon Ouest du périphérique, ne se réaliseront pas ! C’est, depuis 2001, presque 15 ans de perdus. Quelle catastrophe pour la compétitivité de Lyon sur la scène nationale et internationale !

- Concernant mon résultat dans le 5e arrondissement de Lyon :
- Ma défaite est évidemment une grande déception, mais je veux remercier celles et ceux qui m’ont fait confiance et leur dire que je ne les abandonnerai pas. Même si la triangulaire rendait la victoire compliquée, l’absence de mobilisation au second tour a rendu les chances de victoire impossible. On ne peut pas gagner d’élection sans la mobilisation des électeurs.
- Ce soir, je n’en tire aucune autre conclusion me concernant. J’ai appris, au cours de ma vie politique, deux choses :
- D’abord, qu’un parcours politique est fait de bons et de moins bons moments,
- Ensuite, qu’il ne faut jamais prendre de décision pour la suite dans l’émotion d’une soirée électorale.
- C’était ma première candidature à la mairie de Lyon. J’ai 47 ans, j'ai donc tout le temps de la réflexion pour décider ce que je souhaite pour l’avenir.
J’ai ce soir une double responsabilité que je vais totalement assumer :
- D’abord celle d’organiser l’opposition municipale, concernant les élus UMP et apparentés, afin de pouvoir être le plus rapidement possible opérationnel et être le porte-parole des Lyonnaises et des Lyonnais qui nous ont fait confiance.

- En second lieu, la bataille pour la métropole s’ouvre ce soir. La droite et le centre sont ce soir majoritaires au Grand Lyon. C'était déjà le cas en 2001… La responsabilité des élus de la droite et du centre est aujourd'hui de se rassembler pour porter ce projet de Métropole Européenne et respecter, ainsi, le choix majoritaire des électeurs du Grand Lyon. C'est notre responsabilité collective. Je ne suis bien sûr pas candidat à sa présidence, mais j’entends assumer ma responsabilité, comme chef de file de l'opposition lyonnaise, pour être un acteur engagé de ce rassemblement des énergies. Et donc peser sur le choix de notre candidat à la présidence de la Métropole.
En conclusion, si je respecte le choix des Lyonnaises et des Lyonnais, je n’en reste pas moins inquiet pour ma ville car la majorité socialiste et verte est profondément divisée sur de nombreux projets vitaux pour Lyon.



Tags : municipales lyon | havard |

Commentaires 2

Déposé le 01/04/2014 à 08h46  
Par Lyon Obs Citer

Merci Monsieur Havard, mais adieu. Si Gégé ne l'a pas emporté dès le premier tour, cela est uniquement dû à la gigantesque vague bleue de ces municipales. Un score aussi médiocre de vos listes (dans deux arrondissements très à droite, seulement 50,02 dans le 6ème... et 52 dans le 2ème), incapables de faire basculer un seul autre arrondissement, caractérise totalement leur inaptitude. Vous n'avez ni convictions ni charisme. Vos listes non plus, car elles ressemblaient à leur "chef". Prions pour que vous mesuriez que la démocratie ne peut pas être que la promotion des médiocres à l'usure... Adieu donc.

Déposé le 31/03/2014 à 18h03  
Par Responsable Citer

Je déplore sincèrement la défaite de M.Havard mais quand il dit que le FN est le meilleur allié de la gauche, ce dernier peut lui rétorquer la même chose.
D'ailleurs, à l'échelon national, si des accords avaient eu lieu entre ces 2 partis de droite, la coalition socialo-communiste aurait subi une défaite encore bien plus cuisante.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.