Enlèvement de 200 Nigérianes : Danielle Chuzeville apporte son soutien

Enlèvement de 200 Nigérianes : Danielle Chuzeville apporte son soutien
Photo Lyonmag.com

De nombreuses femmes membres de la scène politique française ont fait part de leur colère face à l'enlèvement des 200 Nigérianes par la secte Boko Haram. Ce mercredi, Danielle Chuzeville, présidente du Conseil général du Rhône, a à son tour exprimé son indignation dans un communiqué.

Qualifiant l'enlèvement des lycéennes de "barbarie", elle a notamment rappelé le rôle fondamental de l'instruction dans le développement des sociétés : "En exclure les femmes c'est se priver de tant de richesses et de potentialité ! Pourtant chaque jour, elles sont victimes de l'ignorance et de l'intégrisme visant à les réduire à l'état d'objet, biens meubles au service des hommes".

"En tant qu'élue, en tant que femme, en tant que mère mais avant tout en tant que citoyenne, je ne peux que m'élever contre cet acte. L'ensemble du Conseil général s'associe à cette indignation et à la mobilisation mondiale appelant leur libération", conclut la présidente, qui signe son communiqué du désormais symbolique hashtag #BringBackOurGirls

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.