Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Réforme territoriale : vers une super-région entre Rhône-Alpes et Auvergne ?

LyonMag

François Hollande devrait dévoiler en ce début de semaine les grandes lignes de la très attendue réforme territoriale.

En pleine crise de popularité de l'exécutif, le chef de l'État espère reprendre le dessus après la débâcle du PS aux élections européennes. Selon le Journal du Dimanche, le président "devrait donner mardi les grandes lignes dans une tribune ou une interview, sans doute à la presse quotidienne régionale". Ayant pour objectif de réduire le coût du "mille-feuille" territorial, la réforme pourrait se solder par la création d'une douzaine de "super-régions".

Dans cette hypothèse formulée par le quotidien dominical, la région Rhône-Alpes serait ainsi associée à l'Auvergne. Parmi les autres fusions à noter, un rapprochement entre l'Alsace et la Lorraine, le Nord-Pas de Calais et la Picardie, la Haute et la Basse Normandie, la Bretagne et les Pays de la Loire, le Centre et le Poitou-Charentes, le Limousin et l'Aquitaine, les Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon ainsi que la Bourgogne et la Franche-Comté. En revanche, l'Ile-de-France et la région Provence-Alpes-Côte-D'azur devraient ne pas voir leurs contours géographiques bouger.

Le Journal du Dimanche estime toutefois que les arbitrages de la réforme "ne sont pas définitifs" puisque "des présidents de Région-socialistes-continuent de faire pression pour échapper aux mariages envisagés".



Tags : reforme territoriale | rhône-alpes | Auvergne |

Commentaires 3

Déposé le 02/06/2014 à 23h17   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par no comment Citer

Et la Bretagne (entre autres) ne fusionne pas ? Démagogie quand tu nous tiens... Remarque la recette fonctionne déjà avec les impôts, les classes moyennes subissent et s'appauvrissent sans broncher (c'est un luxe qu'elles n'ont pas) et rebelotte pour la réforme territoriale. Les bretons on touche pas car trop risqué...par contre les autres sans problème.. No comment

Déposé le 02/06/2014 à 12h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Ronchon Citer

Les socialistes ne veulent surtout pas perdre les avantages des postes de présidents ou VP Ils se foutent éperdument des déficits de la France , dans la mesure ou ils gardent tous leurs avantages Écœurée .....

Déposé le 02/06/2014 à 10h04  
Par Jeansais Citer

C'est un début...
Mais les 36 680 communes dont 26 000 (73%) de moins de 1000 habitants allons nous les conserver éternellement ?
Sans compter les intercommunalités, les départements, les SIVU, les SIVOM , les pôles urbains ( attention c'est différent des pôles métropolitains) qui imbriquent leurs compétences ?
Il y a encore du travail ...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.